Ce que je n’oserai jamais te dire – Bruno Combes

J’ai découvert la plume de l’auteur l’été dernier avec son premier roman. C’est avec plaisir que j’ai découvert son second livre grâce aux éditions Michel Lafon.

Résumé (présentation de l’éditeur) :
Joy, veux-tu être ma femme ?
Oui je le veux ! a répondu Joy à Guillaume avec une ferveur égale à la profondeur de l’amour qu’elle lui porte.
Et pourtant, le soir même du mariage, alors que la fête bat son plein, Joy s’évanouit dans la nature.
Guillaume, d’abord fou d’inquiétude puis ravagé par le doute, se perd en conjectures. La gendarmerie n’a rien trouvé de suspect, il semble que la mariée aurait elle-même décidé de partir.
Quand le père qui les a unis lui dévoile la vérité, Guillaume est effondré. Car cette révélation, si elle témoigne d’un courage et d’une générosité sans pareils, remet en cause toutes ses certitudes d’amoureux passionné. Pourra-t-il pardonner à Joy de lui avoir caché ses tourments… et aura-t-il la force de lui tendre la main ?

Première phrase :
« Le mariage est une cérémonie bien étrange : la légèreté du bonheur associée à la lourdeur des responsabilités. »

Nombre de pages :
Michel Lafon : 344 pages

Mon avis :
Le résumé très intriguant ainsi que la couverture de ce livre m’ont donné envie de découvrir ce roman.

Le début de ma lecture a été un peu compliqué. En effet, je trouvais l’histoire assez longuette, que ça tournait un peu trop en rond. Nous n’avions que très peu d’informations concernant la raison du départ précipité de Joy. Heureusement, les informations ont commencé à venir petit à petit et je me suis laissée emportée par cette magnifique histoire d’amour. Car oui, il s’agit bien d’une histoire d’amour : l’amour entre un mari et sa femme mais aussi entre une sœur et son frère. Je ne vous en dis pas plus…

La lecture est un peu perturbante car nous suivons d’un côté Joy, qui a fui vers le Brésil, et de l’autre côté Guillaume, qui essaye de comprendre pourquoi sa femme, certes mystérieuse, l’a quitté après lui avoir dit oui pour le meilleur et pour le pire. Ce qui est perturbant c’est qu’on ne les suit pas au même rythme. Ainsi, il est un peu compliqué de savoir exactement à quel moment on est.

Bien que magnifique la fin me laisse un peu sur ma faim. J’aurais aimé rester un peu plus longtemps avec ces deux personnages afin de découvrir comment leur vie allait continuer après ces événements. La plume de Bruno Combes est agréable à lire même si il n’a pas réussi à me transmettre toutes les émotions des personnages. Pour autant, j’ai adoré suivre les aventures de Joy, découvrir son passé et espérer un bel avenir pour elle.

En bref :
Malgré un début un peu long, j’ai passé un agréable moment avec cette lecture. Joy et Guillaume ont été deux personnages très sympathiques avec qui partir au Brésil s’est avéré plein de surprises.

Le moins :
Le début un peu trop long et la fin qui me laisse sur ma faim.

Le plus :
J’ai adoré découvrir l’histoire de Joy.

L’auteur (présentation de l’éditeur) :

Bruno Combes, révélation de l’autoédition française, a publié chez Michel Lafon Seulement si tu en as envie… avec succès en 2016.
Le nouveau roman qu’il nous propose confirme, par la maîtrise parfaite de l’intrigue et de la psychologie des personnages, son talent de romancier.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à aller faire un tour sur :
son blog
sa chaîne Youtube
sa page Facebook
son profil Google +
son instagram
son twitter

La maison d’édition :

Créées en 1980, les éditions Michel Lafon ont un catalogue très diversifié. Elles sont distribuées en France mais aussi dans les pays francophones. On peut trouver leurs livres en grandes surfaces ainsi qu’en librairie.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur :
la chaîne Youtube
la page Facebook
le profil Instagram
le site internet
le twitter

Pour découvrir d’autres avis sur ce livre, je vous donne rendez-vous chez :

Merci à Camille et aux éditions Michel Lafon pour leur confiance et l’intérêt qu’elles portent à mon blog.

Advertisements

3 réflexions sur “Ce que je n’oserai jamais te dire – Bruno Combes

  1. Pingback: Récap’ de la semaine – 13 mars 2017 au 19 mars 2017 | Les lectures de Blandine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s