La séquence des noces – Daniel Clozel-Baysset

L’attachée presse de Mon petit éditeur m’a fait la surprise de m’envoyer cette biographie avant de partir en vacances. Je ne suis pas spécialement fan du genre mais je suis toujours curieuse de découvrir de nouveaux livres. C’est donc sans a priori que je me suis lancée dans la lecture de celui-ci.

La séquence des noces

Résumé (présentation de l’éditeur) :
Début du siècle dernier, de part et d’autre de la Méditerranée. Puis quelques temps avant la Seconde Guerre. Une jeune femme et un jeune homme se rencontrent. A travers eux, deux familles se découvrent, deux mondes se rapprochent, deux histoires fusionnent, faites d’épisodes multiples et variés. Le destin… Le destin va pouvoir commencer son jeu particulier. Daniel Clozel-Baysset fait revivre ces êtres avec attention et tendresse dans des pages qui sont autant de bonheurs de lecture. Mais si ses mots racontent aussi justement, c’est que cette jeune femme est sa mère, que ce jeune homme est son père et que cette famille, c’est la sienne.

Première phrase :
« Tu insistes. »

Nombre de pages :
Mon petit éditeur : 183 pages

Mon avis :
Je n’irais pas par quatre chemins, ce livre m’a ennuyé au possible. Je n’ai pas compris l’intérêt d’écrire une biographie sur cette famille totalement inconnue. Peut-être que je ne saisis pas l’utilité et le sens de ce genre littéraire mais pour moi, les biographies sont écrites soit sur des gens connus soit sur des gens qui ont apporté quelque chose à l’Histoire. Or, ici, il n’est question que d’une famille lambda, sans aucun intérêt pour le lecteur qui ne connaît pas ces personnes.

Si on oublie ce point, je n’ai malheureusement pas réussi à m’immerger au sein de cette famille. Les changements fréquents d’époques et de personnages m’ont totalement perdu.
En effet, l’auteur parle du présent, du passé mais aussi d’un temps encore plus passé. Les changements sont rarement annoncés, c’est donc au lecteur de se débrouiller et de deviner à quelle époque on est et parfois même dans quel pays on se trouve.
Côté personnage, je pense que nous suivons les aventures des parents et grands-parents de Daniel Clozel-Baysset. Je n’en suis pas certaine car la majorité du temps, les personnages sont nommés il ou elle. De ce fait, j’étais souvent perdue, dans l’incertitude quant à la véritable identité du personnage que l’on suivait.

Heureusement, certains passages étaient intéressants ou agréable à lire. Sans eux, la lecture aurait été encore plus compliquée.

En bref :
Une biographie sur des personnages inconnus plutôt brouillonne.

Le moins :
Le manque de structure à l’histoire qui entraîne un sentiment d’incertitude et d’être totalement perdu.

Le plus :
Je suis désolée mais je n’arrive pas à en trouver.

L’auteur (présentation de l’éditeur) :
Né en Afrique-du-Nord, Daniel Clozel-Baysset vit une enfance voyageuse en Guyane, aux Antilles, en Afrique. Plus tard, devenu archéologue, il participe à des chantiers de fouilles dans le sud de la France et achève sa carrière d’enseignant dans la région parisienne. Depuis, il se consacre à ses deux autres passions qui l’ont accompagné toujours: la peinture et l’écriture. Avec patience, rigueur et minutie, il construit une œuvre qui, du roman au théâtre, en passant par l’écriture de scénarios et de textes pour les jeunes lecteurs, lui vaut l’estime de ceux qui le connaissent, le lisent, le jouent et le suivent fidèlement.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à aller faire un tour sur :
son site internet

La maison d’édition :
Print - copie
Nouvel arrivé dans le vaste monde de l’édition, Mon Petit Éditeur s’adresse à tous les auteurs de littérature générale désireux de publier leur ouvrage.
Couvrant l’intégralité des frais d’édition, l’équipe de Mon Petit Éditeur et son comité de lecture examine tous les manuscrits qui lui sont envoyés. L’équipe éditoriale propose ensuite un contrat de publication à ceux qui auront su retenir son attention.
Se caractérisant par une grande souplesse éditoriale, l’équipe de Mon Petit Éditeur reste à l’écoute de chaque auteur et tient compte, autant que possible, de ses demandes tout au long de la phase de production du livre, qui dure en moyenne trois mois.
Une fois le livre publié, Mon Petit Éditeur constitue un stock de 20 exemplaires du livre et imprime, au-delà, les exemplaires au fur et à mesure des demandes, de manière illimitée, grâce à la technologie de l’impression numérique.
L’auteur perçoit alors 10 % du prix de vente HT de chaque exemplaire vendu (hors commandes personnelles de l’auteur, pour lesquelles une remise de 15 à 35 % sur le prix de vente est accordée).

Pour en savoir plus, rendez-vous sur :
la page Facebook
le site internet

Pour découvrir d’autres avis sur ce livre, je vous donne rendez-vous chez :

D'autres avis

Booknode

babelio

Merci aux éditions Mon petit éditeur et à Janyce pour leur confiance et l’intérêt qu’elles portent à mon blog.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s