L’histoire du loser devenu gourou – Romain Ternaux

Je ne connaissais les éditions Aux forges de Vulcain que de nom. Ainsi lorsqu’elles m’ont proposé de découvrir les épreuves non corrigées de ce roman, je me suis dit que c’était l’occasion de les découvrir.

L'histoire du loser devenu gourou

Résumé (présentation de l’éditeur) :
Dans cette farce burlesque, notre antihéros, qui restera sans nom, est l’archétype du loser moderne, vaincu par la société : alcoolique, sans emploi, en proie à la plus profonde misère sexuelle et amoureuse.
Poussé par ses parents, il accepte un emploi d’homme à tout faire dans une riche fondation qui se révèle être une secte. Par une suite de quiproquos, il va se retrouver patron de cette secte, qui réunit principalement de riches bourgeois érotomanes. Mais ce jeu de masques, ce retournement subversif des valeurs et des positions, ne va pas le rassurer pour autant et, ainsi parvenu au sommet de la pyramide sociale et sexuelle, il va découvrir qu’il ne désire pas plus être maître qu’il ne désire être esclave.

Première phrase :
« J’ai posé le pack de bières vides par terre, le temps d’ouvrir ma boîte aux lettres pour m’apercevoir que j’ai du courrier. »

Nombre de pages :
Aux forges de Vulcain : 183 pages

Mon avis :
Je suis plutôt partagée quant à mon ressenti sur cette lecture.
L’idée de départ me plaisait beaucoup. Suivre l’évolution d’un jeune homme que l’on pourrait définir comme un déchet de la société qui va devenir une personne importante au sein d’une microsociété me semblait intéressant et passionnant. Malheureusement, si j’ai apprécié le début de ma lecture cela a été beaucoup moins le cas avec la suite.

Notre personnage sans nom est un jeune homme qui n’a pas de chance dans la vie. Il faut dire qu’il ne la provoque pas non plus. Il est un peu le stéréotype de l’artiste. Ecrivain à ses heures perdues (et elles sont nombreuses), il trouve l’inspiration dans l’alcool. De ce fait, ces écrits sont assez bizarres et n’attirent donc aucune maison d’édition. Il est éperdument séduit par sa voisine de palier mais bien trop timide pour l’aborder. En plus, le pauvre à chaque fois qu’il la croise, c’est toujours au mauvais moment. Evidemment, la jeune femme ne l’aborde pas non plus. Ce personnage n’est pas détestable. Bien sûr, j’ai eu envie de lui donner des coups de pied au c*l pour qu’il se bouge un peu et change son comportement. J’ai trouvé ce narrateur très touchant même si parfois il me faisait vraiment pitié.

Les parents de ce jeune homme pas comme les autres en ont marre de le voir passer ses journées à boire et donc à dépenser de l’argent qu’il n’a pas. Ils lui trouvent un emploi dans un immeuble assez étrange. Personne ne sait exactement ce qui se passe au sein de celui-ci.
Notre héros va découvrir un monde de luxe et de sexe où tout semble facile. Voilà la solution à ces problèmes…
Malheureusement, très rapidement les choix du narrateur sont rocambolesques, insensés… Et là, il perd totalement ma sympathie mais aussi mon intérêt.
L’histoire part vraiment trop dans tous les sens pour que j’y adhère et y trouve un sens.

La plume de Romain Ternaux n’est pas désagréable à lire mais comme pour le roman, je me suis vite sentie perdue.

En bref :
Une idée de départ intéressante mais malheureusement traitée d’une façon qui n’aura pas su me parler.

Le moins :
Le côté trop loufoque de l’histoire.

Le plus :
Un personnage principal attachant.

L’auteur (présentation de l’éditeur) :
Romain Ternaux
Romain Ternaux est né en 1987. Il s’est enfermé plusieurs années chez lui pour écrire ses romans. L’histoire du loser devenu gourou est le deuxième roman qu’il publie. Une quinzaine d’autres devrait suivre, si tout se passe bien.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à aller faire un tour sur :
son profil Facebook

La maison d’édition :
Aux forges de Vulcain
Les Editions Aux forges de Vulcain sont nées en 2010.
Elles publient des romans, des essais, des études, des livres d’art, des livres numériques, d’ici et d’ailleurs. Elles ont choisi de se placer sous la figure de Vulcain.
Selon la légende, Vulcain a forgé le bouclier de Mars, le trident de Neptune, le char d’Apollon. Dans l’assemblée des dieux, il n’est certes ni le plus fort, ni le plus beau ; mais parce qu’il a donné aux autres le moyen de leur puissance, il est le plus nécessaire.
Les Éditions Aux forges de Vulcain forgent patiemment les outils de demain. Elles produisent des textes. Elles ne croient pas au génie, elles croient au travail. Elles ne croient pas à la solitude de l’artiste, mais à la bienveillance mutuelle des artisans. Elles espèrent plaire et instruire. Elles souhaitent changer la figure du monde.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur :
la page Facebook
le site internet

Pour découvrir d’autres avis sur ce livre, je vous donne rendez-vous chez :

D'autres avis

Booknode

babelio

Merci aux éditions Aux forges de Vulcain et à David pour leur confiance et l’intérêt qu’ils portent à mon blog.

Publicités

3 réflexions sur “L’histoire du loser devenu gourou – Romain Ternaux

  1. Pingback: Août 2015 | Les lectures de Blandine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s