Heroes – Battista Tarantini

Voilà un moment que j’avais envie de découvrir ce roman dont on a beaucoup parlé sur la blogosphère à sa sortie. J’ai profité des achats de la bibliothèque pour le faire acheter et enfin le découvrir.

Résumé (présentation de l’éditeur) :
La vie a joué un très mauvais tour à Grace. Alors qu’elle commençait des études de médecine, son cœur l’a lâchée et elle a dû subir une transplantation cardiaque. L’organe qui bat désormais dans sa poitrine est en bonne santé, mais il lui est complètement étranger. Ne sachant plus qui elle est, Grace s’exile en Australie, chez sa tante, pour tenter de se retrouver, et donner une nouvelle direction à sa vie. Arrivée dans le bush australien, sa voiture tombe en panne et Z, le garagiste local lui porte secours. Ténébreux, écorché vif, il répare des voitures en menant une vie solitaire, se contentant de la compagnie de son chien. Grace comprend rapidement que Z n’est pas celui qu’il semble être. Il la fascine, l’attire irrévocablement ; comme elle, il a choisi le désert rouge d’Australie, ses espaces infinis et sa dureté, pour se réinventer. Au cœur de l’immensité australienne, Z et Grace vont-ils réussir à oublier leur passé ?…

Première phrase :
« Ca y est tu les as ? »

Nombre de pages :
Hugo Roman : 471 pages

Mon avis :
Dès les premières pages, j’ai été emportée par Grace, Z et leur histoire. Pourtant celle-ci n’a rien d’exceptionnelle lorsqu’on est une habituée du genre : une jeune fille, un jeune homme, un passé difficile pour telle ou telle raison pour chacun d’eux, un coup de foudre, des je t’aime mais…, une séparation, un événement fort et un ils vécurent heureux.

Ici la fille c’est Grace, elle a 22 ans. L’histoire compliquée c’est qu’elle a failli mourir, qu’on lui a greffé un cœur et que depuis elle ne sait plus vraiment qui elle est. Pour apprendre à connaître la nouvelle Grace, elle a décidé de partir en Australie retrouver sa tante. Très rapidement, j’ai apprécié cette jeune fille qui est prête à tout pour réapprendre à vivre. Ses réactions sonnent généralement vraies, je n’ai pas eu envie de la baffer ou de la secouer (comme c’est souvent le cas avec ce genre de personnage). En bref, c’est le personnage féminin parfait.
Côté garçon, c’est Z que nous suivons. Il est très mystérieux, un peu (beaucoup) bourru mais tellement séduisant. Il émane quelque chose de sombre qui attire irrémédiablement notre héroïne (et moi aussi même si j’ai connu des personnages masculins qui m’attiraient bien plus). On découvre peu à peu son histoire passée grâce à des flash-backs vraiment sympas à lire jusqu’à ce que l’on découvre la raison de sa présence dans ce désert. Son histoire est vraiment très touchante, je suis contente de l’avoir découverte de cette façon. Je me suis rapidement attachée à ce personnage même si il m’a souvent agacé par sa façon d’être et que j’ai eu envie de le baffer (non mais je vous jure parfois ses réactions grrrr) bien que régulièrement il me surprenait de façon très positive.

Le coup de foudre n’en ai pas vraiment un quoique… Physiquement, ils se sont rapidement plu l’un et l’autre (chacun pour une raison différente mais chuuuttt). Très rapidement, la tension entre les deux personnages est devenue insupportable et il se passait ce qu’il devait se passer.

Les je t’aime mais sont très présents mais pas lourd. Je trouve que les explications des deux côtés sont crédibles. Evidemment, si ils parlaient au lieu de se fuir tout serait plus simple mais on aurait loupé une super histoire.

L’événement tragique du roman m’a un peu déçu. Sans lui, ce livre aurait été un coup de cœur pour moi mais je n’ai pas adhéré au choix de Battista Tarantini. J’ai trouvé que c’était trop gros, que ça ne collait pas vraiment avec l’histoire.

Par contre, j’ai adoré les retrouvailles et la fin de cette histoire. Je n’aurais pas imaginé mieux pour Grace et Z.

La plume de l’auteure est super addictive, les pages tournent toutes seules très rapidement sans que l’on ne s’en rende compte. En trois soirées, j’avais dévoré ce roman.

En bref :
Heroes de Battista Tarantini est sans surprise lorsque l’on a l’habitude de lire des new romances. Pourtant, impossible pour moi de lâcher ce livre tant j’ai été transportée par les histoires passées et présentes de Claire et Z. Un petit conseil : quand vous ouvrez le livre arrangez-vous pour avoir du temps devant vous car il est difficile de le refermer.

Le moins :
L’élément perturbateur ne m’a pas vraiment plu.

Le plus :
Une lecture super addictive et ça j’adore.

L’auteure (présentation de l’éditeur) :

Battista Tarantini a trente-deux ans. Le jour, elle enseigne ; la nuit, elle écrit des histoires d’amour au goût d’adrénaline, dans des univers qu’elle aime depuis toujours.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à aller faire un tour sur :
sa page Facebook
son instagram
son site internet
son twitter

La maison d’édition :

Hugo, une maison d’éditeurs ! Maison d’éditeurs avec un S… Témoin de la complémentarité des femmes et des hommes qui constituent cette maison, reflet de la diversité des auteurs qui nous font la gentillesse de nous confier leurs créations, symbole de notre volonté d’être sensible à tous les styles et formes de création.
Hugo, une maison qui souhaite ressembler à ses lecteurs : tous différents mais ouverts sur le monde, passionnés, exigeants et anti prosélytes.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur :
la chaîne Youtube
la page Facebook
le profil Instagram
le site internet
le twitter

Pour découvrir d’autres avis sur ce livre, je vous donne rendez-vous chez :

Publicités

Et si on discutait ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.