Wild seasons, tome 3 : Dark wild night – Christina Lauren

Je continue d’avance dans cette saga, en lisant le troisième tome…

Résumé (présentation de l’éditeur) :
Ce qui s’est passé à Vegas reste à Vegas.
Ce qui ne s’est pas passé à Vegas les poursuit (partout).
Oliver et Lola se félicitent souvent d’avoir eu le bon sens de ne pas consommer leur mariage hâtif à Las Vegas. S’ils avaient fait comme tout le monde, ils ne seraient jamais devenus d’aussi bons amis.
C’est du moins la version officielle.
En réalité, Lola est folle d’Oliver depuis le premier jour. Avec le temps, son accent australien sexy et sa capacité à l’accepter comme elle est ont décuplé ses sentiments pour lui. Un crayon à la main, Lola est plus à l’aise que lorsqu’il faut se dévoiler aux autres, et sa relation avec Oliver est presque trop parfaite pour être vraie. Alors, pourquoi prendre le risque de tout gâcher ?
Malgré toutes les filles qui lui tournent autour dans sa librairie, Oliver regrette de ne pas avoir séduit Lola quand il en avait l’occasion. Désormais, il sait ce qu’il veut et cela va bien au-delà de son amitié… Lorsque la bande dessinée de Lola, sur le point de devenir une grosse production hollywoodienne, connaît un succès retentissant, Oliver est là pour la soutenir. Car Lola n’est pas le genre de fille à rechercher à tout prix l’attention de tous, encore moins les feux des projecteurs, et Oliver la rassure. En revanche, elle pourrait bien être celle à qui il pourrait plaire, son genre de fille.
Parfois, il faut un certain temps pour voir ce qui est sous son nez. Et parfois, une soirée trop alcoolisée à Vegas ne constitue pas une fin en soi mais le début d’une toute nouvelle vie…

Première phrase :
« J’esquisse mentalement la scène en suivant la réceptionniste dans le couloir au sol de marbre : Une femme, juchée sur des talons de quinze centimètres. »

Nombre de pages :
Hugo roman : 327 pages

Mon avis :
Je crois pouvoir dire que Lola et Oliver forment mon couple préféré de la saga (il reste un tome donc ça changera peut-être). Ils sont mes préférés notamment par la façon dont leur couple naît. Ils prennent le temps d’apprendre à se connaître, de devenir des amis avant de devenir un couple. Ce tome est donc consacré au passage de l’amitié à l’amour. Nos deux personnages vont découvrir que ce n’est pas évident de passer d’amis à amants. Lola et Oliver vont mettre du temps non seulement à s’avouer à eux-mêmes leurs sentiments pour l’autre mais aussi pour l’avouer à l’autre et enfin pour réussir à trouver un juste milieu entre vie amoureuse et vie professionnelle. Et oui passer de l’un à l’autre va être vraiment compliqué pour les deux amoureux.

J’ai beaucoup aimé les choix des auteures, les difficultés qu’elles ont choisi de mettre sur leur route. J’ai eu peur à un moment de tourner en rond, de me lasser de ce oui mais… Christina et Lauren ont réussi à faire en sorte que je prenne plaisir tout au long du livre à ma lecture.

Certes, il n’y a pas énormément de profondeur dans cette saga mais ce n’est pas forcément ce que je recherche lorsque je me lance dans une romance érotique. Par contre, si je n’ai rien contre les scènes explicitées, je n’apprécie pas la vulgarité. Malheureusement, celle-ci est assez présente notamment dans la seconde partie du roman. Est-ce que c’est dû à un problème de traduction ou est-ce que ça vient de la version originale ? Je ne sais pas mais en tout cas ça m’a vraiment dérangé.

En bref :
Un troisième tome centré sur le passage de l’amitié à l’amour. J’ai été séduite par les deux personnages principaux et par leur histoire. J’espère vraiment qu’une place assez importante leur est réservée dans le quatrième tome.

Le moins :
La vulgarité qui est un peu trop présente, notamment dans la seconde partie du roman.

Le plus :
Oliver et Lola, les deux personnages principaux qui m’ont vraiment séduite.

Les auteures (présentation de l’éditeur) :

Christina Lauren est le nom de plume d’un duo d’écrivains, de meilleures amies, d’âmes sœurs – de jumelles de toujours ! Christina Hobbs et Lauren Billings sont les auteures de Beautiful Bastard et la série Beautiful, en tête des listes de best-sellers du New York Times, de USA Today et à travers le monde. Dans la plupart de leurs romans, aussi romantiques qu’empreints d’une sensualité torride, on s’embrasse. On s’embrasse beaucoup.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à aller faire un tour sur :
son blog
sa page Facebook (en anglais)
son instagram
son pinterest
son site internet (en anglais)
son twitter (en anglais)

La maison d’édition :

Hugo, une maison d’éditeurs ! Maison d’éditeurs avec un S… Témoin de la complémentarité des femmes et des hommes qui constituent cette maison, reflet de la diversité des auteurs qui nous font la gentillesse de nous confier leurs créations, symbole de notre volonté d’être sensible à tous les styles et formes de création.
Hugo, une maison qui souhaite ressembler à ses lecteurs : tous différents mais ouverts sur le monde, passionnés, exigeants et anti prosélytes.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur :
la chaîne Youtube
la page Facebook
le profil Instagram
le site internet
le twitter

Pour découvrir d’autres avis sur ce livre, je vous donne rendez-vous chez :

Publicités

Une réflexion sur “Wild seasons, tome 3 : Dark wild night – Christina Lauren

  1. Pingback: Récap’ de la semaine – 9 octobre 2017 – 15 octobre 2017 | Les lectures de Blandine

Et si on discutait ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.