N’oublie pas de respirer – Charles Sheehan Miles

Depuis quelque temps, je n’accepte plus les services presse venant directement des auteurs (ou des traducteurs pour cette fois). Tout simplement parce que j’ai eu bien trop de soucis avec la non acceptation de chroniques négatives ou mitigées. Pourtant, cette fois, j’ai fait une exception car le résumé me tentait vraiment.

N'oublie pas de respirer

Résumé (présentation de l’éditeur) :
La vie d’Alex Thompson suit le script. Etudiante en droit à l’université de Columbia, elle est concentrée sur ses notes, sa carrière, son avenir. La dernière chose dont elle ait besoin serait de reprendre contact avec celui qui lui a brisé le cœur.
Dylan Paris rentre d’Afghanistan grièvement blessé et il sait que la seule chose qu’il ne peut pas se permettre est de traîner Alex dans sa vie chaotique.
Quand Dylan et Alex sont assignés à la même mission de travail-études et forcés à travailler côte à côte, ils doivent mettre en place de nouvelles règles pour ne pas s’entretuer.
Le problème est qu’ils n’arrêtent pas d’enfreindre les règles.
La première règle est de ne jamais, jamais parler de comment ils sont tombés amoureux.

Première phrase :
« A partir du moment où j’ai enclenché la première sur la voiture de maman, ma tasse de café toujours posée sur le toit, j’ai su que ce serait une journée compliquée. »

Nombre de pages :
Cincinnatus press : 200 pages.

Mon avis :
Je suis assez partagée concernant cette lecture. Il y a d’un côté l’histoire qui sans être exceptionnelle est sympathique. Il y a de l’autre côté l’écriture qui je n’irais pas jusqu’à dire catastrophique mais qui m’a posé de réelles difficultés.

Ce livre est le quatrième d’une saga concernant les sœurs Thompson mais il peut tout à fait se lire sans avoir lu les autres. Les histoires semblent être totalement indépendantes. En tout cas, pour ma part, je n’ai pas lu les précédents tomes et je n’ai absolument pas été gênée.
Alex est une jeune fille bien sous tous rapports. Toujours d’excellentes notes, elle suit le chemin tracé par son diplomate de père : faire des études de droit dans l’une des meilleures universités des Etats-Unis. Malgré ça, elle a un côté rebelle. Alors qu’elle était en seconde, elle est tombée amoureuse d’un jeune garçon plus âgé qu’elle et absolument pas de son milieu social. Enfin, ça c’était du passé jusqu’à ce qu’il réapparaisse dans la même université qu’elle et qu’il soit attitré à la même mission étude qu’elle.
De son côté Dylan est un jeune homme torturé par son histoire familiale et par les décisions qu’il a pris alors qu’il était à l’armée. Il pense d’ailleurs que tous les malheurs des gens proches de lui ne sont que de sa faute.
Petit à petit, les deux anciens amoureux vont réapprendre à se connaître et vont lutter contre leurs sentiments. Y arriveront-ils ?

Sans être totalement transportée par cette histoire, tout en sachant comment cela allait se terminer, j’avais très envie de voir comment ça allait évoluer, comment les personnages extérieurs au couple allaient réagir à ce retour en arrière.
Il y a quelques passages pleins d’émotions, de tendresse mais aussi des passages assez agaçants. Notamment lorsque Dylan a peur de blesser Alex. On était trop dans le déjà vu.

Côté écriture, comme je le disais, c’est compliqué.
Certains points viennent de la traduction. L’omission des « ne » dans les phrases négatives m’a horripilé. D’accord, dans les dialogues, on peut s’en passer mais dans la narration non ! Sur les 200 pages de ce roman, le « ne » n’apparait qu’une seule fois. Plusieurs phrases ne sonnent pas très françaises, des erreurs de syntaxe, de grammaire, de conjugaison qui m’ont agacées.
D’autres points peuvent venir de l’auteur, une plume un peu trop simple à mon goût. Parfois, j’avais l’impression de lire un premier jet, des phrases non retravaillées.

En bref :
Une histoire d’amour qui, sans être exceptionnelle et inédite, est agréable à lire. Dylan et Alex sont touchants dans leurs histoires et dans leurs réactions.
Sans les difficultés liées à l’écriture, je me serais certainement plus immergée dans l’histoire.

Le moins :
L’écriture, trop de fautes de syntaxe, de grammaire…

Le plus :
Une histoire d’amour agréable à lire.

L’auteur (présentation de l’éditeur) :
Charles Sheehan Miles
Charles Sheehan Miles a été un militaire, un programmeur, un cuisinier sur commande et un cadre sans but lucratif et il est l’auteur de plusieurs livres de fiction et de non fiction. Charles et sa compagne Andrea Randall, vivent et écrivent ensemble à South Hadley dans le Massachussetts.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à aller faire un tour sur :
sa page Facebook (en anglais)
son site internet (en anglais)

La maison d’édition :
Cincinnatus press
Pour en savoir plus, rendez-vous sur :
le site internet (en anglais)

Pour découvrir d’autres avis sur ce livre, je vous donne rendez-vous chez :
D'autres avis

Booknode

babelio

Merci à Veronika Sinagra pour sa confiance et l’intérêt qu’elle porte à mon blog.

Advertisements

7 réflexions sur “N’oublie pas de respirer – Charles Sheehan Miles

  1. Outch… Je dois avouer que je n’accepte quasiment plus non plus les livres proposés directement par des auteurs/traducteurs. C’est bien dommage d’en arriver là, mais souvent les livres étaient vraiment mal écrits, remplis de fautes et je recevais des messages désagréables suite à mes chroniques. Ca refroidit !

    J'aime

  2. La couverture et le synopsis me plaisent ! Moi j’ai eu la chance de tomber uniquement sur des auteurs très sympas, mais peut-être parce que pour le moment j’ai toujours apprécié mes lectures, j’espère que quand ce ne sera pas le cas, je ne recevrais pas de messages désagréables car je risquerais de m’énerver, c’est le jeu après tout !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s