Portrait chinois – Thomas Lejeune

Lorsque Thomas Lejeune m’a proposé de découvrir son nouveau roman Une dose d’adrénaline, je lui ai proposé de participer au portrait du chinois du blog. Je vous laisse en apprendre plus sur ce jeune auteur.

Portrait chinois de Thomas Lejeune :
Si vous étiez un écrivain ?

James Joyce.

Si vous étiez un roman ?

1984 de George Orwell (mon année de naissance).

Si vous étiez un genre littéraire ?
Thriller.

Si vous étiez un héros de littérature ?
Sherlock Holmes.

Si vous étiez une ponctuation ?

Le point.

Si vous étiez une langue ?
Le gaélique (pour l’Irlande et le respect de cette tradition ancrée qui perdure).

Si vous étiez un conte de fée ?

Le magicien d’Oz.

Si vous étiez une couverture de livre ?

À travers les champs bleus de Claire Keegan.

Si vous étiez une maison d’édition ?

X.O

Si vous étiez un accessoire de lecture ?
Une tasse de très bon café.

Donnez-nous envie de découvrir votre plume, votre univers…
Passionné par l’Irlande, j’aime écrire pour embarquer le lecteur avec moi sur cette île et qu’en plus de l’intrigue, il se sente bien dans les lieux que je décris. Mais surtout, lui donner envie de s’y rendre.

Si certains d’entre vous (que vous soyez auteur, blogueur ou lecteur) ont envie de participer à ce rendez-vous mensuel, n’hésitez pas à me contacter par mail ou sur Facebook.

Portrait chinois – Angélique Barbérat

A l’occasion de la sortie de La vie enfuie de Martha K., le nouveau roman de Angélique Barbérat publié aux éditions Michel Lafon, j’ai proposé à l’auteure de participer au portrait chinois. Je suis très contente qu’elle ait accepté de répondre à ces quelques questions.

Portrait chinois de Angélique Barbérat :
Si vous étiez un écrivain ?

homere
Homère.

Si vous étiez un roman ?

le-club-des-cinq-et-le-tresor-de-lile

Le premier qui m’a emportée et que je n’ai pu lâcher tant j’étais dans l’histoire : Le club des cinq et le trésor de l’île.

Si vous étiez un genre littéraire ?
Je suis mal à l’aise avec l’idée de genre parce que lorsque l’inspiration surgit, elle ne choisit pas de genre… Je suis une écrivain accueillante qui aime les histoires passionnantes.

Si vous étiez un héros de littérature ?
Réponse pirouette : Angélique, Marquise des Anges.

Si vous étiez une ponctuation ?

Trois_points

En ce moment, je serai les points de suspension.

Si vous étiez une langue ?
La langue poétique.

Si vous étiez un conte de fée ?

La belle au bois dormant

La Belle au Bois Dormant.

Si vous étiez une couverture de livre ?
Une couverture qui arrête le regard.

Si vous étiez une maison d’édition ?
En tant que lectrice, je me fie à ce qui me guide, le hasard de la rencontre avec un titre, une couverture, une 4ème, la confidence d’une ou d’un ami.
En tant qu’écrivain, celles qui me font confiance.

Si vous étiez un accessoire de lecture ?
Mes lunettes ! Et un stylo, je souligne beaucoup.

Donnez-nous envie de découvrir votre plume, votre univers…
Je retranscris la vie et les sentiments des personnages mais pas seulement. Je m’interroge sur la mémoire et l’oubli, sur ce qu’on devient avec une rencontre, j’aime mettre en lumière des moments de beauté et d’émotions autant que jouer avec le mystère et la réalité.
Dans L’instant précis où les destins s’entremêlent, je dénonce les violences faites aux femmes, dans Bertrand et Lola, je m’interroge sur la question du choix et de la liberté, de l’enfermement. Lola ou l’apprentissage du bonheur est la construction d’un couple emporté par un amour puissant dont l’équilibre vacille sous le poids du passé qu’ils ont engendré. Dans La vie enfuie de Martha K. je donne la parole à cette femme amnésique qui ne se reconnaît pas dans la vie qu’on lui décrit.

Pour vous, voici quatre extraits :
L’instant précis où les destins s’entremêlent : « J’aimerais remonter à l’instant précis où les destins s’entremêlent », disait la mère de Kyle quand elle sortait de la salle de bains en portant ses lunettes de soleil. Kyle ne comprenait pas. Évidemment, il avait cinq ans. Est-ce qu’à cinq ans, on comprend ce genre de chose ? Est-ce qu’à cinq ans, on s’étonne que sa maman porte des lunettes de soleil à la maison ?»

Bertrand et Lola : « Bertrand vit alors cette image – cet instant décisif du photographe – dans sa propre vie. Il parut éternel, suspendu et prêt à vaciller d’un côté ou de l’autre. Ne rien perdre, tout recommencer, avec toi ? Il attendait une réponse sans vraiment demander. Peut-être. Lola ne trouva aucun mot ou alors en retint mille.»

Lola ou l’apprentissage du bonheur : « Lola sortit en plein soleil. Ses cheveux foncèrent étrangement et Bertrand demeura appuyé au comptoir en hêtre clair à écouter, voir, sentir. Les lignes, les démarcations, le clair, le sombre, le contre-jour. Le mouvement de ses jambes sous la cotonnade. L’eau qui se métamorphosait en nectar et les odeurs réveillaient une faim qu’il n’avait plus ressentie depuis des mois. Lola dansait en asseyant ses enfants à leur place. Ses mèches bouclaient sur le bas. J’aime cette longueur. Elle se retourna et releva la tête vers lui.
Pourquoi je t’aime, Lola ? »

Extrait de La vie enfuie de Martha K.
« … j’ai couru me réfugier vers le lac. Dans mon endroit secret, en contrebas du chemin de promenade. Ce n’est pas une plage, ni même une crique. Non. Ce sont tout juste deux mètres carrés de sable coincés entre les roselières. À l’abri du regard des promeneurs. »

Si certains d’entre vous (que vous soyez auteur, blogueur ou lecteur) ont envie de participer à ce rendez-vous mensuel, n’hésitez pas à me contacter par mail ou sur Facebook.

Portrait chinois – Thomas Andrew

Ce mois-ci c’est Thomas Andrew qui a répondu à mon appel pour participer au portrait chinois. Rapidement, si vous ne le connaissez pas, c’est un jeune auteur qui publie actuellement chez Sidh Press. J’ai d’ailleurs Phoebus Mortel de lui dans ma Pal. J’espère le lire prochainement.

Portrait chinois de Thomas Andrew :
Si vous étiez un écrivain ?

Cassandra O'Donnell

Cassandra O’Donnell pour le style, la verve, les répliques à la Audiard. Et puis, c’est une femme humainement superbe ! Elle a toujours un conseil à donner, même pour enterrer les cadavres.

Si vous étiez un roman ?

le-meurtre-de-roger-ackroyd

Le Meurtre de Roger Ackroyd d’Agatha Christie. C’est le premier roman que j’ai lu dans le style policier, et ce fût une véritable claque car dans ce roman, on sent tout le génie de la grande écrivaine qu’est Agatha Christie. Une véritable pépite de suspense.

Si vous étiez un genre littéraire ?
Difficile d’en choisir qu’un… L’Urban Fantasy avec tout le cortège de sorciers, de loups-garous, vampires, mages, etc, mais avec le côté comédie burlesque et déjanté, histoire de faire un truc complètement barré !

Si vous étiez un héros de littérature ?
Nestor Burma. Ce détective privé de Léo Malet est pour une référence en matière d’héros : Homme à femmes même s’il n’est pas une gravure de mode, irresponsable, sans accroche, cynique et sarcastique.

Si vous étiez une ponctuation ?

Trois_points

Les suspensions… Car avec eux, on peut imaginer la suite que l’on veut !

Si vous étiez une langue ?
Le suédois. Je l’apprends depuis 3 ans et je pars souvent en Suède. Et puis, c’est pratique pour bien prononcer les meubles à Ikéa.

Si vous étiez un conte de fée ?

le-petit-chaperon-rouge

J’adore le conte du petit chaperon rouge. Il est d’une telle cruauté et tellement noir. Il nous prouve que même si nous sommes dans une situation impossible, par les choix que l’on a fait, il y aura toujours une personne pour venir nous aider et nous sortir de là.

Si vous étiez une couverture de livre ?
Très colorée avec des reliefs et des aspérités. Un livre n’est pas qu’une suite de mots. Il éveille nos cinq sens, et on néglige souvent le toucher.

Si vous étiez une maison d’édition ?
Une généraliste pour pouvoir promouvoir les nouveaux auteurs dans n’importe quel domaine. Et puis, je ne vais pas donner le nom d’une qui existe déjà… Les autres risquent de se vexer !

Si vous étiez un accessoire de lecture ?
Les marque-pages. Ils sont un peu comme les hommes. Au départ, on en choisi un car il semble beau, pratique, joli, toujours fidèle, bien rigide mais au bout d’un temps, il est tout corné, défraîchi, mou… bref, il nous sort par les trous de nez et on est obligé d’en changer !

Donnez-nous envie de découvrir votre plume, votre univers…
Si vous souhaitez un antidépresseur après votre journée épuisante à cause de votre patron, de vos gamins, du conjoint ou des petits tracas de la vie quotidienne, lisez l’un de mes romans qui sont truffés d’humour. En plus, ils sont tellement addictifs que vous en redemanderez !

Si certains d’entre vous (que vous soyez auteur, blogueur ou lecteur) ont envie de participer à ce rendez-vous mensuel, n’hésitez pas à me contacter par mail ou sur Facebook.

Portrait chinois – Le puy des livres

N’ayant personne ce mois-ci qui se soit proposé pour participer au portrait chinois, j’ai proposé à Marine du blog Le puy des livres de jouer le jeu. Elle a accepté pour mon plus grand plaisir. En effet, non seulement, j’apprécie son blog mais c’est aussi une personne que j’aime beaucoup. Je vous laisse en apprendre plus sur elle.

Portrait chinois de Le puy des livres :
Si tu étais un écrivain ?

Emily Blaine juliette-bonte sally-thorne

Si j’étais écrivaine je serais une auteure de comédie romantique pour le plaisir de faire du bien aux lectrices. Emily Blaine, Juliette Bonte ou encore Sally Thorne (découverte dernièrement avec Meilleurs ennemis).

Si tu étais un roman ?
Si j’étais un roman, je serais un livre au format poche pour que l’on m’emporte partout et que l’on puisse m’ouvrir et s’évader dans un autre monde.

Si tu étais un genre littéraire ?
Si j’étais un genre littéraire, je serais un feel good book. Du plaisir, de la bonne humeur, de l’émotion…

Si tu étais un héros de littérature ?
Si j’étais un héros de littérature, je serais Charley Davidson de Darynda Jones. Elle me fait tellement rire et même plus !

Si tu étais une ponctuation ?

point-d-exclamation

Si j’étais une ponctuation, je serais un point d’exclamation ! J’ai tendance à beaucoup m’exclamer au quotidien.

Si tu étais une langue ?
Si j’étais une langue, je serais le français. C’est la seule que je maîtrise. (Rire)

Si tu étais un conte de fée ?

La belle et la bête

Si j’étais un conte de fée, je serais La belle et la bête. La bibliothèque de la Bête me fait rêver et la destinée de Belle n’est pas mal non plus.

Si tu étais une couverture de livre ?
Si j’étais une couverture de livre, je serais une couverture anglo-saxonne. Elles sont tellement belles et colorées !

Si tu étais une maison d’édition ?

Pocket

Si j’étais une maison d’édition, je serais… Tu me poses une colle, j’en apprécie tellement ! Je vais donc citer celle de ma lecture actuelle : Pocket.

Si tu étais un accessoire de lecture ?
Si j’étais un accessoire de lecture, je serais une lampe de lecture pour pouvoir lire dans toutes les conditions.

Donne-nous envie de découvrir ton blog…
Tu aimes faire grandir ta liste d’envie ? Tu aimes les petits grains de folie ?
Tu me trouveras moi et bien plus sur le blog Le Puy des Livres pour des heures de plaisir, de lecture et de bonne humeur !

Si certains d’entre vous (que vous soyez auteur, blogueur ou lecteur) ont envie de participer à ce rendez-vous mensuel, n’hésitez pas à me contacter par mail ou sur Facebook.

Portrait chinois – LeZombieDesLivres

Depuis quelque temps, je vous propose de venir me rejoindre pour participer à ce rendez-vous mensuel. Cette semaine c’est Ambre Vercaigne que vous connaissez sur Instagram sous le nom de LeZombieDesLivres qui s’est prêtée au jeu. Nous échangeons régulièrement sur Facebook, je suis donc très contente d’en apprendre plus sur elle.

Portrait chinois de LeZombieDesLivres :
Si vous étiez un écrivain ?

ruta-sepetys

Ruta Sepetys !!
Avec ces deux romans sur la seconde guerre que j’adore vraiment beaucoup, ils m’ont appris beaucoup de choses, sur des moments de la seconde guerre, que je ne connaissais pas. C’est une auteure qui écrit tellement bien sur l’histoire, avec beaucoup d’émotions et des personnages fort attachants que je me laisse subjuguer à chaque fois.

Si vous étiez un roman ?

la-voleuse-de-livres

La voleuse de livres évidemment, il regroupe deux thèmes que j’adore la seconde guerre (oui oui j’en parle beaucoup 😄 ) et les livres 😀 et puis l’histoire est super touchante !!

Si vous étiez un genre littéraire ?
L’horreur/thriller/policier 😀 parce que j’adore frissonner, enquêter, découvrir en même temps que les personnages.

Si vous étiez un héros de littérature ?
J’hésite entre Nathan de Half Bad ou Darrow de Red Rising
Ce sont tous les deux des personnages hauts en couleur, ils ont leurs faiblesses mais aussi une certaine force qui leur est propre. Ils sont un peu pareils, ils veulent que chacun soit égal que ce soit Nathan avec les sorciers blancs et noirs ou Darrow avec les différentes couleurs de son peuple. Bref, j’aime les personnages avec un fort caractère qui ne se laisse pas faire facilement, qui ont cette force qui les pousse à aller de plus en plus loin dans leurs rêves / dans leur quêtes, j’aimerai être comme ça 😉

Si vous étiez une ponctuation ?

Point-dinterrogation point-d-exclamation

Le point d’interrogation, je suis très curieuse alors les questions j’adore 😉 et le point d’exclamation, je ne sais pas pourquoi mais je l’aime bien aussi !!

Si vous étiez une langue ?
La langue des signes, je trouve ça vraiment beau à regarder et puis j’en ai fait 😉 Et j’ai plutôt bien aimé 😀

Si vous étiez un conte de fée ?

peter-pan

Peter pan car même si dans le conte original il tue les enfants perdus, je suis comme lui, je n’ai pas envie de grandir.

Si vous étiez une couverture de livre ?

another

Je serai Another, je trouve juste cette couverture magnifique !! Et puis, les histoires d’horreur sont les meilleures et pourquoi pas devenir un des personnages pour percer le mystère de la classe

Si vous étiez une maison d’édition ?

ofelbe pika

Je n’arrive pas à choisir, je n’ai pas vraiment de maison d’édition favorite, j’aime les découvrir du coup je vais vous en présenter deux qui ont le même but. Les éditions Ofelbe et Les éditions Pika, qui ont toutes les deux sorti une collection de light novel (manga adapté en roman) je suis une fan de manga malheureusement je n’ai pas assez de concentration pour regarder les images et lire en même temps (même si je le fais en vostfr), bref ce sont deux maisons d’édition parfaites pour moi pour découvrir des mangas 😀

Si vous étiez un accessoire de lecture ?
Un marque page évidemment, dormir entre les livres le rêve *o*

Donne-nous envie de découvrir ton blog…
Je n’ai pas de blog trop de travail et pas assez douée de toute façon :p mais un compte instagram oui, j’aime pouvoir partager et parler de mes lectures ou celles des autres, j’aime faire de nouvelles découvertes ! Par contre pourquoi pas un jour me lancer dans une page Facebook mais je ne suis pas douée pour m’exprimer par écrit du coup l’idée est vite oubliée :D.

Si certains d’entre vous (que vous soyez auteur, blogueur ou lecteur) ont envie de participer à ce rendez-vous mensuel, n’hésitez pas à me contacter par mail ou sur Facebook.

Portrait chinois – Gilles Milo-Vacéri

Ayant pu découvrir en avant-première L’affaire Aurore S de Gilles Milo-Vacéri, j’ai proposé à l’auteur de se prêter au jeu du portrait chinois. Ce qu’il a accepté avec grand plaisir. Je vous propose donc d’en découvrir un peu plus sur cet auteur…

Portrait chinois de Gilles Milo-Vacéri :
Si vous étiez un écrivain ?

5.1.2

En tête, ce serait Saint-Exupéry.
Mais il pourrait y avoir Paul Verlaine, Alexandre Dumas, Victor Hugo, Jules Verne, Jack London, Rudyard Kipling, Agatha Christie… et tant d’autres ! Plus récemment, Bussi, Granger, Chattam, Levy, etc. difficile de se limiter à un seul !

Si vous étiez un roman ?

Le-Petit-Prince

Le Petit Prince, incontestablement. Pour son humanisme et la richesse de ce texte.
Puis ce serait Croc Blanc qui me fait encore pleurer aujourd’hui… La citadelle, de Saint-Ex, Miyamoto Musashi de Yoshikawa, Les piliers de la terre de Ken Follet et… Bon, j’arrête là.

Si vous étiez un genre littéraire ?
Sans hésitation aucune, le polar – thriller. Hum… Je n’oublie pas l’érotisme et tout bien réfléchi, l’aventure… Ou l’historique… Ou…

Si vous étiez un héros de littérature ?
Ah, facile. Le comte de Monte-Cristo, Edmond Dantès ! Un des personnages qui a bercé mon enfance et qui m’a appris à ne jamais rien oublier, le bien comme le mal que l’on vous fait.

Si vous étiez une ponctuation ?

Trois_points Point-dinterrogation

J’hésite entre les points de suspension et le point d’interrogation. Les deux reflètent ma personnalité qui reste énigmatique pour la plupart des lecteurs et qui soulève bon nombre de questions. Des questions en suspens, c’est ça ! Alors je vais inventer un autre signe, les points de suspension suivis du point d’interrogation.

Si vous étiez une langue ?
L’italien ou le basque, selon mes origines. Si j’avais le choix, j’opterai volontiers pour le corse. En résumé, des langues du Sud qui sentent le soleil et surtout, l’authenticité.

Si vous étiez un conte de fée ?
Je serais le mien, puisque j’ai la chance d’aimer une Fée… une vraie !

Si vous étiez une couverture de livre ?

L'affaire Aurore S

Sans hésiter et pour bien des raisons, je serais L’affaire Aurore S., car cette première de couverture m’est très personnelle, intime même ! C’est ma préférée et de très loin. À mes yeux, elle représente beaucoup et recèle même des secrets que je suis le seul à savoir.

Si vous étiez une maison d’édition ?

Harlequin Editions du 38

J’en serais deux, Harlequin pour l’érotisme, Les Éditions du 38 pour mes polars et ce serait donc un subtil mélange entre les deux, car finalement avec la première, j’ai tout appris et je laisse mon esprit vagabonder en érotisme et grâce à la seconde, je suis passé au papier, diffusé et je poursuis l’aventure de l’écriture avec mes polars et thrillers.

Si vous étiez un accessoire de lecture ?
Je serais les yeux ! Oui, car ils reflètent l’état d’âme réel lorsqu’on lit et que l’on plonge dans une histoire. Ils sont le miroir des émotions vécues, ce qui à mon avis est indispensable. Ils peuvent s’étrécir, s’ouvrir en grand, devenir rieurs ou se remplir de larmes, selon le livre.

Donnez-nous envie de découvrir votre plume, votre univers…
Je pense que le plus simple est encore de me lire, que ce soit en érotisme ou en polar. Il ne faut pas hésiter non plus à venir faire un tour sur mon blog officiel ou sur les réseaux sociaux. Pour cela, je vous donne quelques conseils de lecture et mes adresses internet pour me contacter, en sachant que je réponds toujours à mes lecteurs.
Érotisme :
Les nuits de Sophia – Éd. du 38 – Sept. 2016 – numérique et papier

Le manoir des fantasmes – Éd. Harlequin – HQN – Mars 2016 – numérique
Série Sexcort – Éd. Harlequin – HQN – Juil. 2015 – numérique

Polar / Thriller :
L’affaire Aurore S. – Éd. du 38 – Octobre 2016 – numérique et papier
Meurtres à Château-Arnoux – Éd. du 38 – Sept. 2016 – numérique et papier
Que son règne vienne – Éd. Harlequin – HQN & France Loisirs – Sept. 2014 – Numérique et papier (épuisé)

Les adresses pour me suivre et me contacter :
Blog officiel
Facebook
Google Plus
Twitter

Si certains d’entre vous (que vous soyez auteur, blogueur ou lecteur) ont envie de participer à ce rendez-vous mensuel, n’hésitez pas à me contacter par mail ou sur Facebook.

Portrait chinois – Isabelle Priem

J’étais à la recherche de participants pour ce rendez-vous mensuel, quand Isabelle, une abonnée de ma page Facebook, avec qui j’échange de temps en temps a proposé de participer. C’est avec grand plaisir que je lui ai ouvert mon blog, curieuse d’en apprendre plus sur ses goûts livresques.

Portrait chinois de Isabelle :
Si tu étais un écrivain ?

avt_elizabeth-peters_7696

Elizabeth Peters. C’était une femme intelligente et cultivée. Elle étudia l’Egyptologie et m’a fait rêver avec son univers. Elle écrivait de la romance, avec une bonne dose d’humour et une large ouverture d’esprit. Elle était d’une grande gentillesse, non seulement avec ses lecteurs mais aussi avec les autres écrivains. Elle n’a pas eu tant de succès mais j’ai toujours plaisir à relire ses écrits notamment la série Amélia Peabody.

Si tu étais un roman ?

Harry Potter à l'école des sorciers

C’est difficile mais je pense que la série Harry Potter de J.K Rowling me correspond bien. Elle a décrit la plupart des personnages maternels à la perfection. J’aime la magie bien sûr mais surtout la description des personnages y est parfaite. Les sujets essentiels y sont traités (la dualité chez l’homme, la guerre, le racisme, l’homosexualité…) et même si les jeunes enfants ne le voient pas au premier abord, de bonnes valeurs y sont enseignées.

Si tu étais un genre littéraire ?
Je ne sais pas trop. J’ai un caractère beaucoup trop changeant pour en choisir un seul. J’ai besoin d’humour, de romantisme, de voyages (dans le temps ou pas). J’aime les romans policiers aussi. Non, je ne peux pas me décider.

Si tu étais un héros de littérature ?
Alors là, sans aucune hésitation, ou alors si, j’hésite un peu…. Elizabeth Bennett d’Orgueil et Préjugés de Jane Austen ou Elinor Dashwood de Raisons et Sentiments du même auteur. Pour moi, ce sont deux héroïnes. Elles ont de belles valeurs et sont des femmes fortes chacune à leur manière.

Si tu étais une ponctuation ?

point-d-exclamation

Le point d’exclamation ! Je suis une personne qui s’exclame beaucoup.

Si tu étais une langue ?
L’Anglais. J’ai étudié cette langue à l’université et je continue de lire, de regarder des séries dans cette langue.

Si tu étais un conte de fée ?

<mionˆø뱨'løë±TITEesolutionUnit

Alors là, ça se complique… Je ne suis pas folle des contes de fées. Mais s’il faut choisir, le premier qui me vient à l’esprit c’est Hansel et Gretel.

Si tu étais une couverture de livre ?

9782352948483_org

Eh bien, la dernière que j’ai appréciée : Les Enchantements d’Ambremer de Pierre Pevel. Je parle de la réédition chez Bragelonne.

Si tu étais une maison d’édition ?

bragelonne

Je ne pourrais pas en donner une en particulier mais si je dois vraiment choisir, je pense que je dirais Bragelonne car elle a redonné une chance à Pierre Pevel et ainsi nous avons eu la chance de connaître la suite des Enchantements d’Ambremer. C’est un auteur absolument charmant et plein d’humour. Il est excellent écrivain bien entendu.

Si tu étais un accessoire de lecture ?
Des lunettes ! Je n’y vois goutte sans elles et je serais bien malheureuse de ne plus pouvoir lire !

Donne-nous envie de découvrir ton blog…
Malheureusement, je ne vais pas vraiment pouvoir vous faire rêver. J’ai commencé, il y quelques mois, une page sur Facebook qui s’appelle Quand j’ai le temps. Je n’ai pas vraiment le temps de m’y consacrer. En même temps, si je savais avoir quelques abonnés, je m’y mettrais probablement plus. Si vous voulez donc me suivre et me pousser un peu, je suis à vous !

Si certains d’entre vous (que vous soyez auteur, blogueur ou lecteur) ont envie de participer à ce rendez-vous mensuel, n’hésitez pas à me contacter par mail ou sur Facebook.

Portrait chinois – Céline

J’étais à la recherche de participants pour ce rendez-vous mensuel, quand Céline, une abonnée de ma page Facebook, avec qui j’échange régulièrement a proposé de participer. C’est avec grand plaisir que je lui ai ouvert mon blog, curieuse d’en apprendre plus sur ses goûts livresques.

Portrait chinois de Céline :

Si tu étais un écrivain ?

Emily Blaine

Emily Blaine ! Cette auteure de romance, que j’ai rencontrée à différentes reprises, est un concentré de bonne humeur ! Ses histoires sont de vrais « feeling good », des romans à lire quand on a besoin de se sentir bien, de rire, de reprendre goût à la vie.

Si tu étais un roman ?

Harry Potter à l'école des sorciers

Harry Potter… sans hésiter ! C’est une série qui m’a fait devenir lectrice… Du jour où j’ai mis le nez dans le tome 1 de Harry Potter, je n’ai plus jamais passé un jour sans lire. J’ai donc grandi avec Harry… Je ne compare plus chacune de mes lectures à cette série comme j’ai pu le faire les premières années, ceci dit !

Si tu étais un genre littéraire ?
La Fantasy, pour son côté merveilleux, sa magie, et ce que cela touche au plus profond de nous : nos rêves d’enfants.
La Romance, parce qu’elle finit toujours bien, qu’elle réunit ceux qui ne se seraient jamais rencontrés, leur en fait connaître plus sur eux-mêmes, fait se trouver les personnages dans leur vie amoureuse… Ça c’est pour le côté fleur bleue, romantique… et parce qu’elle fait résonner, cette fois, nos rêves d’adultes.

Si tu étais un héros de littérature ?
Lyra Belacqua, dans La Croisée des Mondes, de Philip Pullman, parce qu’elle m’a touché dans la recherche de ses origines, dans sa découverte du monde (des mondes!) puis de l’amour. C’est une jeune fille très émouvante, et ses aventures me font pleurer à chaque fois que je les relis…
Et Ayla, dans Les Enfants de la Terre, de Jean Auel. Ayla est d’abord une petite orpheline, élevée par des gens différents. Elle découvre un univers préhistorique, des émotions inconnues, cherche à en savoir plus sur son peuple et ses origines, tout en menant ses aventures dans un monde dangereux.

Si tu étais une ponctuation ?

point-d-exclamation

Le point d’exclamation ! Je l’utilise très (trop ?) souvent, il est un peu le marqueur de mon enthousiasme, notamment quand je parle de mes lectures. Et puis c’est une ponctuation qui marque les actions, les retournements de situation, autant de passages qui mènent l’intrigue des romans.

Si tu étais une langue ?
Le français, pour plusieurs raisons : ses racines latines, sa myriade de possibilités, mais aussi sa poésie, car je ne connais pas d’autre langue dans laquelle un simple poème peut me faire monter les larmes aux yeux ou me faire dresser les poils des bras…

Si tu étais un conte de fée ?

La belle au bois dormant

La belle au bois dormant… Je reste charmée par le baiser du prince, le château en sommeil pendant 100 ans… Terriblement romantique !

Si tu étais une couverture de livre ?

Alors là…. Impossible d’en mettre une seule… La couverture c’est LE truc qui me donne envie de lire un livre.

Damnés, tome 1 Damnés, tome 2 Damnés, tome 3

Celles de la série Damnés, de Lauren Kate, font partie de mes préférées,

The mortal instruments, les origines, tome 3

tout comme celle du tome 3 de The Mortal Instruments, de Cassandra Clare. Elle est somptueuse.

La voleuse de secrets

La dernière en date : La Voleuse de Secrets, de Brenda Drake.

Si tu étais une maison d’édition ?

bragelonne Milady

Là ça devient compliqué… Je ne suis pas attachée à une maison d’éditions en particulier.
Peut-être Bragelonne, qui gère le label Milady, entre autres. Leurs opérations régulières de livres électroniques à 1€ permet de découvrir de nombreux auteurs, que l’on aurait peut-être pas découverts autrement. Outre la notion financière, c’est une maison qui offre de différents genres littéraires.

Si tu étais un accessoire de lecture ?
Une liseuse… La mienne me suit partout, tout le temps ! Prend peu de place dans mon sac de maman débordée, entre lingettes et petites voitures, ne craint rien avec sa protection cuir, et me permet d’avoir toujours quelques lectures différentes avec moi.

Donne-nous envie de découvrir ton blog…
Pas de blog à vous faire découvrir cette fois… Il est possible que je m’y mette un jour, mais je reste pour l’instant sur les sites et forums qui me permettent de partager mon avis sans avoir toute la logistique à gérer.

Si certains d’entre vous (que vous soyez auteur, blogueur ou lecteur) ont envie de participer à ce rendez-vous mensuel, n’hésitez pas à me contacter par mail ou sur Facebook.