Demain il sera trop tard – Jean-Christophe Tixier

L’auteur était présent dans un salon de littérature jeunesse qui a eu lieu près de chez moi. Je trouvais dommage de repartir sans livre pour moi, j’ai donc craqué sur celui-ci.

Résumé (présentation de l’éditeur) :
Dans une société où règnent en maitres prévisionnistes et laboratoires scientifiques, chacun connait sa durée de vie précise. Depuis leur naissance, Virgil et Enna ont des destins opposés. Long Terme, Virgil a toujours eu droit au meilleur. Enna, elle, vit dans un bidonville car elle est Court Terme. Mais un jour une Brigade tente d’arrêter Virgil. Il s’enfuit. Il apprend que son Terme est erroné et qu’il va mourir à 21 ans… Qui a commis cette erreur ? Quelles conséquences terribles va-t-elle avoir, pour lui et pour d’autres ? Enna, elle, graff sa révolte sur les murs des beaux quartiers. Quand son amie est tuée par un groupuscule, elle jure de la venger… Traqué, Virgil rencontre une jeune geek, Lou, analyste de données qui s’oppose clandestinement au système. Elle l’entraine dans le Réseau afin d’organiser la lutte…

Première phrase :
« Courage ! lance Gillian dans un souffle. »

Nombre de pages :
Rageot : 427 pages

Mon avis :
J’adore l’idée de départ de ce roman. Imaginez que dès la naissance on sache combien de temps on a  à vivre. En soit, ça nous permettrait de se concentrer sur certaines choses, de moins se prendre la tête sur d’autres… Evidemment, ça signifie aussi que si on a peu de temps à vivre ça sera bien compliqué pour nous et pour nos proches. En tout cas, c’est dans un monde comme celui-ci dans lequel Jean-Christophe Tixier nous emmène. Bien sûr, on est loin d’un monde utopique. La population est divisée en trois classes : les courts-terme, les moyens-terme et les longs-terme. Autrement dit plus tu vis longtemps plus tu as le droit à l’éducation, à un job sympa mais surtout important et à une vie décente. A l’inverse, plus ta vie est courte plus tu fais le sale boulot, tu ne vas pas à l’école et tu vis dans les bidonvilles. Le problème, c’est que si il y a un bug dans la détermination de ton terme et que c’est découvert et bien ta vie est en danger. C’est ce qui va arriver à Virgil l’un de nos héros. En quelques secondes, il va passer de long terme à court terme… Cette découverte va le faire rencontrer deux groupes qui mènent la résistance : Le réseau et Demain. Je ne vous en dirais pas plus concernant l’univers de ce roman car c’est mieux de découvrir tout ça à la lecture.

Concernant les personnages, je me suis attachée à eux plus ou moins rapidement mais sur la fin je n’avais pas envie de les quitter. Je voulais poursuivre le combat avec eux, découvrir ce qu’ils allaient devenir…
Par choix, je ne vais pas vous parler de chacun d’eux ni même de leurs relations car il est intéressant de découvrir au fur et à mesure de la lecture à quel camp ils appartiennent. Ce sont tous des adolescents qui vont devoir prendre des décisions pas toujours évidentes. A aucun moment, je n’ai eu l’impression que leurs choix étaient invraisemblables au vu de la situation.

J’ai apprécié la majeure partie de ma lecture bien que certains moments étaient un peu longs. Il était parfois aussi un peu difficile de s’y retrouver lorsque l’on changeait de personnage mais dans l’ensemble c’est un roman bien construit qui a su me tenir en haleine. J’ai juste un très gros problème avec la fin : elle arrive comme ça d’un coup après un gros retournement de situation. On fait un bond dans le temps, j’ai même vérifié qu’il ne me manquait pas des pages… Et puis ce n’est même pas une fin. Pour le coup, je suis extrêmement mitigée alors que jusque-là c’était un avis vraiment positif.

En bref :
Demain il sera trop tard de Jean-Christophe Tixier nous embarque dans une chasse passionnante à la découverte de la vérité. La société dans laquelle se déroule l’histoire pourrait être la nôtre d’un futur peut-être pas si éloigné que ça. L’histoire m’a vraiment passionné jusqu’à ce que la fin me déçoive…

Le moins :
La fin est bâclée, j’ai eu le sentiment que l’auteur en avait marre.

Le plus :
L’idée de départ que je trouve très originale.

L’auteur (présentation de l’éditeur) :

Ancien enseignant et formateur, Jean-Christophe Tixier vit à Pau. Pendant vingt ans, il a enseigné l’économie dans un lycée. Un poste à temps partiel qui lui a permis de mener maintes autres activités en parallèle. Ainsi, il a été directeur de collège, a créé et dirigé un centre de formation pour jeunes en grandes difficultés, a créé une société de communication aux débuts d’Internet et créé des sites Internet…
Lorsqu’il ne se consacre pas à l’écriture (de romans, mais aussi d’audioguides pour la jeunesse), ce passionné de littérature organise le salon du polar de Pau, Un Aller-Retour dans le Noir, ou dirige la Collection « Quelqu’un m’a dit » aux éditions In8.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à aller faire un tour sur :
sa page Facebook
son instagram
son site internet

La maison d’édition :

Rageot Editeur se consacre depuis plus de 60 ans à l’édition de romans pour la jeunesse. Dans un catalogue de plus 300 titres se côtoient des romans de création littéraire majoritairement française et contemporaine.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur :
la page Facebook
le profil Instagram
le site internet
le twitter

Pour découvrir d’autres avis sur ce livre, je vous donne rendez-vous chez :

5 réflexions sur “Demain il sera trop tard – Jean-Christophe Tixier

  1. J’ai l’impression que c’est de plus en plus courant que les fins de romans soient « expédiées » ou bâclées, c’est dommage.
    mais sinon, le sujet a l’air pas mal 🙂 je vais voir s’il se trouve à ma biblio
    bonne journée

    J’aime

  2. Pingback: Septembre 2018 | Les lectures de Blandine

Et si on discutait ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.