Bettie book – Frédéric Ciriez

Attirée par le résumé en librairie lors d’un des achats mensuels pour la bibliothèque où je suis bénévole, il a rejoint les étagères de celle-ci. Après plusieurs mois, j’ai enfin pris le temps de l’emprunter.

Résumé (présentation de l’éditeur) :
Quel obscur désir anime Stéphane Sorge, critique littéraire respecté, alors qu’il enquête sur une jeune booktubeuse consacrant ses coups de cœur vidéos à des dystopies grand public ?

Première phrase :
« C’est le jour des funérailles de Norman, suivies en direct dans le monde francophone, à la télévision et sur le web, à l’égal de celles des plus grands chefs d’Etat. »

Nombre de pages :
Verticales : 189 pages

Mon avis :
Près de deux semaines après avoir terminé ma lecture, je ne sais toujours pas quoi en penser…

Bettie est une booktubeuse, elle ne recherche pas spécialement la célébrité, elle prend plaisir à tourner ses vidéos en parallèle de son emploi dans un institut de beauté, elle aime retrouver ses amis booktubeuses lors de salons… Elle ne donne pas l’impression de vouloir prendre la place des critiques littéraires professionnels.
De son côté Stéphane est un critique littéraire en perte de vitesse. Il a connu les moments de gloire, il continue de participer à des événements importants, il arrive en multipliant les employeurs et les supports (site web, journal papier et télévision) à vivre grâce à sa plume.
Au premier abord, tous les deux ne sont pas censés se rencontrer. Pourtant, une commande de la part d’un journal pour un article consacré aux booktubeuses à Stéphane va non seulement les forcer à se rencontrer mais va aussi changer le cours de leurs vies.

Les moments de lecture n’ont pas été désagréables mais ils n’ont pas été non plus des plus passionnants.
Le style de Frédéric Ciriez est assez spécial : on passe un peu du coq à l’âne, on fait des bonds dans le temps sans trop comprendre pourquoi mais il est facile à lire et à comprendre.
L’histoire est par moment un peu tirée par les cheveux mais j’ai adoré cette compétition entre les critiques littéraires 2.0 et les critiques littéraires qui sont journalistes. Il faut dire qu’en tant que blogueuse le sujet m’intéresse évidemment. C’est d’ailleurs ce qui m’a attiré dans le choix de cette lecture.

Cette lecture, bien qu’une fiction, m’a fait réfléchir sur cette relation entre professionnel de la critique littéraire et les chroniqueurs bénévoles que nous sommes. Prenons-nous la place des journalistes ? Visons-nous le même public ? Allons-nous pouvoir continuer à cohabiter encore pendant de longues années ou l’un des deux va disparaître ? Si vous avez envie d’en discuter en commentaire ça sera avec grand plaisir.

En bref :
Avec Bettie Book, Frédéric Ciriez nous emmène dans une relation conflictuelle entre une booktubeuse et un critique littéraire. Une lecture un peu spéciale mais pas désagréable à lire.

Le moins :
Certains moments sont un peu tirés par les cheveux.

Le plus :
Un livre qui nous pousse à la réflexion.

L’auteur (présentation de l’éditeur) :

Frédéric Ciriez est né en Bretagne en 1971. Il a suivi des études de lettres et de linguistique à l’université Rennes-2. Après plusieurs collaborations littéraires, il publie son premier roman, Des néons sous la mer (Verticales, 2008; Folio, 2010), qui trouva d’emblée son public. Une novella a paru dans la NRF, “Femmes fumigènes” (avril 2010). Il publie ensuite un deuxième roman Mélo (Verticales 2013; prix Franz Hessel; Folio 2016), beau succès critique, traduit en allemand (éd. Tiamat, Berlin), et mis en scène par David Bobée (Lyon, Rouen…), puis un troisième, Je suis capable de tout (Verticales, 2016). BettieBook est son quatrième livre publié aux éditions Verticales.
En 2015, il a bénéficié d’une résidence d’auteur de la région Ile-de-France à l’université de Paris X-Nanterre, où il s’est interrogé, avec les étudiants en master 2 métiers du livre, sur la critique littéraire comme écriture de création à part entière. Avec le réalisateur Antonin Peretjatko, il a également scénarisé le film La Loi de la jungle (2016).

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à aller faire un tour sur :
son profil
son instagram
son twitter

La maison d’édition :
Créées en 1997 par Bernard Wallet (qui partira à la retraite en juin 2009) bientôt rejoint par Yves Pagès en 1998 et par Jeanne Guyon en l’an 2000, les Éditions Verticales misent sur l’éclectisme des formes et des univers de la fiction. Verticales a fait découvrir de jeunes auteurs
tels Arnaud Cathrine, François Beaune, François Bégaudeau ou Pierre Senges, mais aussi redécouvrir Gabrielle Wittkop ou Grisélidis Réal. Cette diversité
traduit moins une volonté qu’une attitude : celle d’éclairer notre époque sous des angles différents, sans occulter la part d’une pensée critique au
sein de la création romanesque.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur :
la page Facebook
le site internet

Pour découvrir d’autres avis sur ce livre, je vous donne rendez-vous chez :

Publicités

Une réflexion sur “Bettie book – Frédéric Ciriez

  1. Pingback: Youtube, derrière les écrans : Ses artistes, ses héros, ses escrocs – Vincent Manilève | Les lectures de Blandine

Et si on discutait ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.