Le pays des contes, tome 6 : La collision des mondes – Chris Colfer

Depuis plus ou moins un an, j’attendais avec impatience la fin de cette saga. Grâce aux éditions Michel Lafon j’ai pu la découvrir dès sa sortie en librairie.

Résumé (présentation de l’éditeur) :
Alex a disparu ! Pire, le sortilège de la sorcière Morina l’a transformée en enchanteresse maléfique. Cela ne pouvait tomber plus mal, car la brèche entre le Pays des contes et notre monde est désormais ouverte : héros comme vilains peuvent passer de l’un à l’autre selon leur bon vouloir.
Alors que New York découvre avec stupeur l’existence de la magie, Conner, aidé de Rouge, Boucle d’or, Jack et de son armée littéraire, doit à tout prix libérer sa sœur. Car seuls les jumeaux peuvent affronter la plus grande menace qui ait jamais existé. Une menace qui plane de toute sa noirceur sur l’ensemble les mondes…

Première phrase :
« Le paradis du livre n’avait jamais été aussi bondé. »

Nombre de pages :
Michel Lafon : 328 pages

Mon avis :
C’est toujours (ou presque) avec un pincement au cœur que je commence la lecture d’un dernier tome d’une saga. La collision des mondes n’aura pas fait exception. En effet, même si j’ai trouvé que cette saga jeunesse était en dent de scie, je garde dans l’ensemble un très bon souvenir des cinq premiers tomes.

Le sixième et dernier tome est à la hauteur de la saga. Conner, Alex et tous leurs amis des contes, de la littérature et de leur imagination vont tout faire pour sauver une dernière fois le monde des contes de fées mais aussi notre monde. En effet, très prochainement les deux mondes vont entrer en collision, il sera alors possible de passer de l’un à l’autre très facilement. L’occasion pour les sorcières de venir attaquer notre monde afin d’y régner. Malheureusement pour nos héros, les méchantes sorcières vont se servir d’Alex pour arriver à leurs fins.

J’ai beaucoup aimé retrouver les personnages que l’on suit depuis maintenant plusieurs tomes mais aussi apprendre à mieux connaître certains que l’on a rencontrés que depuis peu.
Ce tome est rempli d’actions, les temps morts sont vraiment peu nombreux : aucune chance de s’ennuyer à la lecture de ce livre. Malgré tout, je trouve qu’il y a un petit bémol (présent depuis le début de la saga), l’auteur choisi régulièrement la facilité pour aider nos héros à se sortir des situations compliquées. Pour autant, j’ai aimé la manière dont l’histoire se résout : il fallait y penser, je ne l’ai absolument pas vu venir.

J’ai adoré la façon dont commence le sixième tome ainsi que celle dont il se termine. On sent dès le début que c’est la fin d’une aventure et pourtant la fin nous laisse l’espoir d’une suite (ou d’une saga dérivée) tout en permettant à notre imagination d’inventer notre fin. Je ne sais pas si je suis très claire mais Chris Colfer nous offre une fin ouverte.

En bref :
Avec Le pays des contes, tome 6 : La collision des mondes, Chris Colfer nous offre une fin de saga riche en rebondissements, en émotions et en actions. C’est avec un petit pincement au cœur que j’ai refermé ce livre.

Le moins :
L’auteur choisi régulièrement la facilité pour sortir ses personnages des situations difficiles.

Le plus :
On ne s’ennuie pas un seul instant.

L’auteur (présentation de l’éditeur) :

Connu principalement pour son rôle phare de Kurt dans Glee, Chris Colfer s’est récemment lancé dans l’écriture ; il est rapidement devenu la nouvelle révélation littéraire de l’année. Son premier roman jeune adulte, Struck, a été adapté au cinéma en 2012, et son titre jeunesse, Le Pays des contes, numéro 1 des ventes aux États-Unis, sortira prochainement aux éditions Michel Lafon.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à aller faire un tour sur :
sa page Facebook (en anglais)
son instagram
son site internet (en anglais)
son twitter (en anglais)

D’autres livres de l’auteur que j’ai lus :
Le pays des contes, tome 1 : Le sortilège perdu
Le pays des contes, tome 2 : Le retour de l’enchanteresse
Le pays des contes, tome 3 : L’éveil du dragon
Le pays des contes, tome 4 : Au-delà des royaumes
Le pays des contes, tome 5 : L’odyssée imaginaire

La maison d’édition :

En 1980, Michel Lafon créait sa maison d’édition, avec derrière lui un parcours déjà riche et atypique où il fut tour à tour patron de presse (il a créé le magazine Podium, puis dirigé Hachette Presse Jeunesse) et producteur de télévision.
Cette pluralité, ce goût d’une culture grand public de qualité sont rapidement devenus l’empreinte d’une maison d’édition qui, à raison de plus de 150 livres par an, s’est hissée parmi les plus importantes de France, sans pour autant renoncer à son indépendance.
Il en résulte un catalogue d’une très grande variété.
Des témoignages emblématiques d’un monde en mouvement et des documents largement relayés dans les médias parce qu’offrant une autre vision de l’actualité ;
Des romans signés par les plus grandes plumes de la littérature contemporaine, qui permettent l’évasion tout en éveillant les consciences ;
Des thrillers qui ne laissent au lecteur aucun répit et utilisent les moyens les plus insolites pour des frissons garantis ;
Une littérature jeunesse foisonnante, explorant des univers fantastiques plébiscités par les petits comme les plus grands ;
Des beaux livres événements, qui célèbrent les hommes qui ont fait notre Histoire, nos passions, la France des terroirs ou encore les saveurs de l’enfance…
Distribuées en France et dans tous les pays francophones (Belgique, Suisse, Luxembourg) par Editis-Interforum et les messageries ADP (Canada), les éditions Michel Lafon bénéficient d’une diffusion particulièrement équilibrée entre les deux plus grands réseaux que sont les librairies (1er et 2d niveau) et les grandes surfaces.
Cette belle visibilité est encore renforcée par des partenariats réguliers avec les enseignes (Fnac, Virgin, Cultura, etc.), les sites de vente en ligne, de vastes campagnes d’affichage et de promotion.
Enfin, forte d’un puissant réseau international, la maison d’édition a développé, avec le soutien de l’Unesco, une collection d’ouvrages scolaires pour les élèves et les étudiants d’Afrique.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur :
la page Facebook
le profil Instagram
le site internet
le twitter

Pour découvrir d’autres avis sur ce livre, je vous donne rendez-vous chez :


Merci à Camille et aux éditions Michel Lafon pour leur confiance et l’intérêt qu’elles portent à mon blog.

Publicités

2 réflexions sur “Le pays des contes, tome 6 : La collision des mondes – Chris Colfer

Et si on discutait ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.