41 vautours, tome 1 : 48 heures avant Noël – Céline Tanguy

En avril, j’ai lu le second tome de cette saga (l’ayant reçu par erreur en service presse). L’auteure m’a gentiment envoyé le premier tome afin que je comprenne les éléments qui m’ont manqué lors de ma lecture du second tome.

Résumé (présentation de l’éditeur) :
En général, 48 heures avant Noël, on se précipite sur ses derniers achats, on termine la décoration du sapin, on peaufine le menu du réveillon et on a des guirlandes plein les yeux. Bref, on a l’esprit à la fête. Mais pour Neil Mullhand, agent spécial du FBI expert en crimes violents, cette fête virerait plutôt à la cérémonie mortuaire. Il faut dire qu’en guise de cadeaux on lui expédie plusieurs balles dans la peau. Ensuite, on le laisse pour mort dans un local à poubelles, en plein cœur du Bronx.
Sur quelle affaire enquêtait-il pour en arriver là ? C’est à cette question que le lieutenant de police Amber Wilson, qui est aussi la compagne de Neil, compte bien répondre. Quitte à remonter jusqu’à la CIA et au sommet de l’État, dont les secrets bien gardés ne sont pas toujours reluisants. Seulement, à vouloir les déterrer, ne risque-t-on pas sa vie et celle des gens qu’on aime ? Cela dit, dans ce genre d’histoire, peut-on seulement se fier à ses proches ?

Première phrase :
« Tout recommença pile au moment où il allait enfin trouver la paix. »

Nombre de pages :
Les indés : 161 pages

Mon avis :
C’est assez déstabilisant de lire le premier tome après le second tome. En effet, puisqu’il y eu des allusions au premier tome dans le deuxième, je connaissais l’issue de celui-ci mais aussi certaines clés de l’intrigue. Pour autant, la lecture a été agréable.

J’ai aimé faire connaissance avec les personnages, découvrir leurs vies et leurs histoires. Il faut dire que c’était quelque chose qui m’avait vraiment manqué dans le second tome. Ainsi j’ai pu mieux comprendre les relations des uns avec les autres mais aussi certaines réactions qu’ils ont eus.

Côté intrigue tout se passe en deux jours c’est donc vraiment très rapide. Attention, il faut un peu se concentrer car on se promène pas mal dans le temps : présent et passé se mêlent régulièrement. En effet, le roman commence le jour de Noël puis nous remontons le temps jusqu’à 48 heures en arrière pour comprendre comment on est arrivé là avant de revenir au présent pour repartir dans le passé. Heureusement, dans les titres des chapitres nous avons le nom du ou des personnages qui vivent la scène ainsi que la date. Ca nous permet de nous y retrouver et de ne pas être trop perdue.
Comme Céline Tanguy me l’avait signalé : l’intégralité de la saga tourne autour d’une enquête bien précise. On comprend mieux laquelle en lisant ce premier tome (enfin si je ne me trompe pas). J’ai vraiment fait le lien avec la fin du second tome. J’ai hâte de lire la suite pour voir ce que ça va donner.

En bref :
41 vautours, tome 1 : 48 heures avant Noël nous embarque dans une course contre la montre pour sauver Neil et Saul qui se sont mis dans une périlleuse situation pour venger une amie. En lisant ce premier tome, j’ai pu faire connaissance avec les personnages et mieux cerner le sujet de la saga (et oui, souvenez-vous, j’avais commencé par le second tome). Céline Tanguy a réussi à me tenir en haleine tout au long de la lecture même si je connaissais déjà certains points.

Le moins :
Je me suis un peu perdue dans le temps par moment.

Le plus :
J’ai le sentiment que l’auteure sème plein d’indices pour un final explosif.

L’auteure (présentation de l’éditeur) :

Céline Tanguy écrit en marchant sur son tapis de course, grâce à une tablette adaptée et à son ordinateur portable installé à la bonne hauteur. C’est probablement ce qui donne à ses romans un tel rythme et une telle énergie. Ça, et un sens de l’intrigue incroyable. Sans oublier le talent, qui fait d’elle l’un des maîtres du genre.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à aller faire un tour sur :
sa page Facebook
son portrait chinois
son profil Facebook

D’autres livres de l’auteur que j’ai lus :
41 vautours, tome 2 : La meute

La maison d’édition :

Les Indés repose sur un concept novateur et affiche une double ambition : découvrir et propulser de nouveaux talents ainsi que suivre des auteurs confirmés, tous genres confondus, en misant sur la qualité de la création francophone ; permettre aux auteurs de disposer de leurs droits comme bon leur semble ; le label pourra même établir des passerelles entre des auteurs à la recherche d’une structure éditoriale classique et des maisons en recherche d’auteurs.
L’idée conductrice du label est que tout auteur s’y sente chez lui et libre de ses mouvements.
Notre ADN est de promouvoir ces talents et de les servir au mieux.
De quelle manière ? Par un travail rigoureux d’accompagnement et d’édition.
La démarche est la suivante : sélection rigoureuse des manuscrits ; retravail sur les textes sélectionnés, si nécessaire ; publication aux formats électronique et papier ; promotion et communication.
Nous mettons tout en œuvre pour faire connaître les auteurs et leurs livres auprès du lectorat le plus large possible.
Tant qu’un auteur reste dans le label, il est sous contrat d’édition et perçoit un pourcentage du prix HT des livres papier et électronique.
Quand l’auteur quitte le label pour un éditeur, le label perçoit un pourcentage sur les droits couverts par le contrat d’édition.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur :
la page Facebook
le site internet
le twitter

Pour découvrir d’autres avis sur ce livre, je vous donne rendez-vous chez :


Merci à Céline Tanguy pour sa confiance et l’intérêt qu’elle porte à mon blog.

Publicités

Et si on discutait ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.