La chimiste – Stephenie Meyer

Emprunté à la bibliothèque pour découvrir la plume de Stephenie Meyer dans un nouveau genre littéraire : le thriller.

Résumé (présentation de l’éditeur) :
Elle était l’un des secrets les mieux gardés — et des plus obscurs — d’une agence américaine qui ne portait même pas de nom. Son expertise était exceptionnelle et unique. Et puis, du jour au lendemain, il faut l’éliminer au plus vite…
Après quelques années de clandestinité, son ancien responsable lui propose d’effacer la cible dessinée sur son dos. Dernière mission… ou dernière trahison ?
Alors que sa vie ne tient plus qu’à un fil, un homme que tout devrait éloigner d’elle va bouleverser ses certitudes. Comment survivre à une traque impitoyable quand on n’est plus seule ?

Première phrase :
« Son voyage aujourd’hui était devenu une routine pour la femme qui avait choisi, ces temps-ci, de s’appeler Chris Taylor. »

Nombre de pages :
JC Lattès : 555 pages

Mon avis :
Je suis assez mitigée concernant cette lecture : vous expliquer pourquoi est assez compliqué car c’est vraiment un ressenti. Je ne pense pas qu’il y a vraiment une raison au fait de n’avoir ni aimé ni détesté ce livre. Découvrons ça ensemble…

L’histoire en elle-même est vraiment sympa J’ai adoré l’idée de cette employé des services secrets qui doit échapper à son ex-employeur. Malheureusement, l’histoire met vraiment beaucoup de temps à démarrer. Du coup, au début, je ne suis absolument pas rentrée dans ma lecture. Bien que le roman gagne en vitesse et en action, il y a tout de même des longueurs régulièrement. De la même manière, à plusieurs reprises, j’ai eu l’impression de lire des choses totalement invraisemblables. Alors oui, c’est un roman mais il se déroule dans notre monde, à notre époque. De ce fait, il me semble important que ce qui se passe soit réaliste.

Concernant les personnages, ils sont attachants mais je ne vais rien vous dire sur eux. En effet, leurs personnalités, leurs caractères et même leur nombre vous en dévoilerais bien trop. Sachez seulement qu’ils vont vous offrir plein de surprises.

La plume de Stephenie Meyer n’est plus une découverte pour moi puisque j’ai lu tous ces livres. Elle est agréable à lire mais je ne l’ai pas trouvé addictive.

En bref :
La chimiste de Stephenie Meyer nous embarque dans une course contre la montre : l’héroïne doit échapper à son ex-employeur qui souhaite sa mort. Entre longueurs et irréalisme, je me suis malgré tout attachée aux personnages.

Le moins :
Il y a beaucoup de longueurs et certains moments sonnent faux.

Le plus :
Les personnages que j’ai adorés.

L’auteure (présentation de l’éditeur) :

Stephenie Meyer a obtenu son diplôme de littérature anglaise à l’Université de Brigham Young dans l’Utah. Twilight, sa saga au succès international, s’est vendu à 155 millions d’exemplaires. En 2008, elle a publié Les Âmes vagabondes, son premier roman pour adultes. Il s’est vendu à plus de 5,3 millions d’exemplaires aux États-Unis et 300 000 exemplaires en France. Il a été porté à l’écran en 2013 par Andrew Niccol. Elle publie en 2016 son deuxième roman pour adultes, le thriller La Chimiste. Elle vit aujourd’hui dans l’Arizona avec son mari et ses trois fils.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à aller faire un tour sur :
son blog (en anglais)
son site internet (en anglais)

D’autres livres de l’auteur que j’ai lus :
Twilight, tome 1 : Fascination
Twilight, tome 2 : Tentation
Twilight, tome 2,5 : L’appel du sang, la seconde vie cachée de Bree Tanner
Twilight, tome 3 : Hésitation
Twilight, tome 4 : Révélation
Les âmes vagabondes

La maison d’édition :

Ouvertes sur tous les domaines de la curiosité contemporaine, les Éditions JC Lattès se sont illustrées par de nombreux succès : un prix Interallié avec Serge Bramly, un prix Renaudot et un Goncourt des lycéens pour Delphine de Vigan, deux prix des Libraires dont celui de Marc Dugain, la révélation Grégoire Delacourt, trois prix Nobel avec Muhammad Yunus, Kazuo Ishiguro et le Professeur Luc Montagnier.
JC Lattès est également l’éditeur des suspenses historiques de Jean-François Parot, des nouveaux romans de John Grisham, d’Eric Giacometti et de Jacques Ravenne et de l’oeuvre de Stephenie Meyer pour sa production adulte.
Les succès conjugués de la trilogie de EL James, Cinquante nuances de Grey, et de Dan Brown ont marqué ces dernières années.
En 2015, les éditions JC Lattès ont lancé la collection de romance &moi avec l’Américaine Abbi Glines comme auteur phare.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur :
la page Facebook
le profil Instagram
le site internet
le twitter

Pour découvrir d’autres avis sur ce livre, je vous donne rendez-vous chez :

Publicités

Et si on discutait ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.