Le brasier – Vincent Hauuy

Un résumé tentant, l’envie de lire des thrillers (vous avez remarqué que depuis quelques temps, j’en lis plus souvent ?), une proposition de service presse… et voilà, le tour est joué : je découvre ce roman.

Résumé (présentation de l’éditeur) :
Quand le général Lavallée engage Noah Wallace pour retrouver les assassins de sa fille Sophie, le profileur refuse de croire à sa mort.
Persuadé que la jeune journaliste et blogueuse est en danger, mais vivante, il accepte la mission et mène l’enquête avec Clémence Leduc, sa troublante partenaire.
Mais tous deux vont très vite se rendre compte que les ramifications de cette disparition sont beaucoup plus vastes qu’il n’y paraît et pourraient être liées à la récente vague de meurtres et de suicides inexpliqués qui frappent l’ensemble du territoire américain.
Hanté par les visions d’un petit garçon sans visage et d’un brasier d’où s’échappent des cris d’effroi, Noah va se retrouver au coeur d’une investigation menée tambour battant mais qui le mènera aux portes de la folie.

Première phrase :
« Jasper Menfrey écoute à peine le poste de radio CD posé sur la table de la cuisine. »

Nombre de pages :
Hugo thriller : 524 pages

Mon avis :
Bien que ce ne soit signalé nulle part, je pense qu’il serait préférable de lire Le tricycle rouge avant de commencer la lecture de ce livre. En effet, même si il est tout à fait possible de comprendre l’histoire et les relations entre les personnages sans avoir lu le premier roman de Vincent Hauuy, il est clair que les deux thrillers sont liés.
En effet, bien que je n’ai eu aucun souci de compréhension, j’ai bien ressenti que Noah, Clémence et Sophie avait déjà une histoire commune que j’étais censée connaître. De même, j’ai eu le sentiment très rapidement que cette nouvelle enquête était liée à la précédente. Je pense pouvoir dire, sans trop me tromper, qu’il y aura une enquête qui sera, elle aussi, liée.

Dans cette lecture, j’ai autant aimé les personnages que l’histoire en elle-même, du coup c’est de façon totalement arbitraire que j’ai décidé de commencer par vous parler de l’enquête et ensuite des personnages.

Avec Le brasier, Vincent Hauuy nous entraîne à la recherche de Sophie. Le père de celle-ci a reçu une vidéo filmant son meurtre. Pour cela, il fait appel à Noah, un détective privé pour retrouver le coupable. Sans réelle raison, ce dernier pense que la journaliste n’est pas morte mais en danger de mort. En partant à la recherche de son amie, notre détective privé va se retrouver sur les traces de son passé.
Je me suis très rapidement laissée entraîner dans cette enquête qui mêle surnaturel et politique. Je ne me suis pas ennuyée un seul instant, j’avais vraiment envie de connaître l’issue : Noah a-t-il raison ? A quoi correspondent les visions de ce dernier ?

Noah, le personnage principal est extrêmement étrange. Au fur et à mesure de l’histoire, j’ai commencé à comprendre la raison de cette étrangeté mais je compte bien approfondir les recherches en lisant le précédent livre de l’auteur. J’ai adoré son côté décalé qui le rend vraiment très attachant.
De son côté, Clémence a un sacré caractère, elle n’a peur de rien quitte à risquer de mettre sa vie en danger (et celle de ces compagnons). A sa manière, elle est elle aussi très attachante. J’ai été assez surprise par son identité. Je ne vous en dis pas plus mais je dois dire que je ne m’y attendais vraiment.
Quant à Sophie, on la croise assez peu puisque l’enquête menée par les deux précédents personnages est liée à elle. Pour autant, on voit très rapidement que c’est une femme sûre d’elle qui sait ce qu’elle veut et qui est prête à toi pour l’obtenir. Comme Clémence, elle a un sacré caractère. Je n’ai pas réussi à m’attacher à elle mais je pense qu’en lisant Le tricycle rouge ça devrait être le cas.

La plume de l’auteur a grandement participé à l’addiction que j’ai ressentie en lisant ce livre. Très sincèrement, je pense que Vincent Hauuy est un auteur de thriller à suivre de très près.

En bref :
Le brasier est un thriller très addictif. Vincent Hauuy a su mêler surnaturel, enquête, univers politique avec brio. L’alternance de recherches intellectuelles et d’actions m’a permis de ne pas m’ennuyer un seul instant.

Le moins :
J’aurais dû commencer par Le tricycle rouge.

Le plus :
C’est super addictif !

L’auteur (présentation de l’éditeur) :

Concepteur de jeux vidéo, Vincent Hauuy aime créer des puzzles, tisser des intrigues et donner vie à des personnages. Son premier roman, Le Tricycle rouge, paru en 2017, a remporté le Prix VSD RTL du meilleur thriller français présidé par Michel Bussi et conquis plus de 50 000 lecteurs.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à aller faire un tour sur :
son blog
sa page Facebook
son site internet
son twitter

La maison d’édition :

Hugo Thriller, le label des éditions Hugo & Cie qui allie plaisir de la lecture et sensations fortes.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur :
la page Facebook
le site internet
le twitter

Pour découvrir d’autres avis sur ce livre, je vous donne rendez-vous chez :


Merci à Célia et aux éditions Hugo Thriller pour leur confiance et l’intérêt qu’elles portent à mon blog.

Publicités

Et si on discutait ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.