Pirate tétine – Jean-Charles Sarrazin

Lors du salon du livre jeunesse Délires de lire de Saint-Gervais-La-Forêt, le grand frère de Filleul n°1 a choisi ce livre afin de se le faire dédicacer par l’auteur qui était présent.

Résumé (présentation de l’éditeur) :
C’est plus fort que lui : Lapinou le pirate ne peut plus se passer de sa maudite tétine. Papa et Maman commencent à en avoir ras-le-bol. Cette tétine ne fait faire que des bêtises à leur enfant : il ne les aide pas, il hurle, il ne pense qu’à jouer… Mais d’abord, est-ce qu’un pirate digne de ce nom suce encore sa totoche ? Il faudra une aventure mémorable, sa capture par un renard, papa lui aussi, pour que Lapinou accepte de lâcher sa tétine… Et encore ! Pas complètement…

Première phrase :
« Lapinou est un pirate. »

Nombre de pages :
L’école des loisirs : 22 pages

Mon avis :
Après avoir lu ce livre, je pense que mon neveu de cœur est un peu trop grand pour ce livre puisqu’il va bientôt avoir sept ans. Filleul n°1 et ses quatre ans correspondent plus au public visé par l’histoire. Je m’en doutais un peu au vu du titre mais il aime les pirates et ne souhaitait pas changer de livre. Après tout, si il a envie de découvrir cette histoire pourquoi est-ce que je l’en empêcherais.

J’ai trouvé que le message véhiculé par l’histoire était intéressant. En effet, les parents de Lapinou pensent qu’il est trop grand pour avoir une tétine. Afin qu’il s’en débarrasse, ils font le choix de lui enlever de force. Lapinou n’étant pas d’accord, il la récupère et fugue à travers la forêt. Il va vivre une super aventure qui va le pousser à abandonner de lui-même sa tétine. J’aime le fait que l’auteur montre que lorsque l’enfant sera prêt à se séparer de sa tétine (mais on pourrait extrapoler à d’autres choses comme le doudou par exemple), il le fera de lui-même et ça sera d’autant plus facile.

La plume de Jean-Charles Sarrazin est très sympa à lire et ses illustrations sont très agréables à regarder. Il est bien possible que je me penche sur les autres ouvrages de l’auteur pour les offrir.

En bref :
Pirate tétine a été choisi par un enfant de bientôt 7 ans. Bien que un peu grand pour l’histoire, il a été charmé par le côté pirate du livre. Pour ma part, je pense que son petit frère âgé de 4 ans correspond plus au public visé. A travers cet album, Jean-Charles Sarrazin montre à l’enfant et aux adultes que lorsque ce dernier sera prêt il lâchera sa tétine sans aucun souci.

Le moins :
Le côté pirate n’est finalement pas très présent.

Le plus :
Un message autant à destination de l’enfant que des parents.

L’ auteur (présentation de l’éditeur) :

Jean-Charles Sarrazin est né le 16 janvier 1966. Il a deux passions: voyager et dessiner. A pied, il a parcouru la Suède, l’Islande et l’Afrique. Il a étudié six ans à Paris, un an au Vietnam, puis six mois à Montréal, les Arts Appliqués. Après avoir travaillé quelques années dans la publicité, il enseigne aujourd’hui le dessin, écrit et illustre des histoires pour les enfants.
Chaque matin, si possible, il dessine dans ses carnets son quotidien, à partir d’observations, de rencontres ou de souvenirs, sous forme de petites BD. On y trouve notamment des anecdotes sur sa vie de papa qui font aussi la matière de ses albums.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à aller faire un tour sur :
son blog
son profil Facebook
son site internet

La maison d’édition :

Depuis sa création en 1965 par Jean Fabre, Jean Delas et Arthur Hubschmid, l’école des loisirs s’est toujours efforcée, en toute liberté, de résoudre le plus harmonieusement possible l’équation magique entre les auteurs et leurs lecteurs.
Face aux multiples défis que posent les mutations permanentes du métier d’éditeur, quatre générations de dirigeants successifs se sont donné cet objectif ambitieux – et s’y attachent plus que jamais aujourd’hui.
L’audace, l’impertinence, le souci constant de qualité, le maintien de méthodes de travail artisanales sont les clés de la longévité de cette maison familiale et de l’estime qu’on lui porte. Ce succès comme nos perspectives d’avenir reposent essentiellement sur nos partenaires privilégiés et naturels que sont les auteurs et l’ensemble des médiateurs: bibliothécaires, enseignants, éducateurs, journalistes, et bien sûr, les libraires, sans qui nous n’existerions pas.
Notre volonté, à l’école des loisirs, est d’éditer des livres voués à durer, offrir le meilleur de la création pour l’épanouissement et le bonheur du plus grand nombre.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur :
la chaîne Youtube
la page Facebook
le profil Instagram
le site internet
le twitter

Pour découvrir d’autres avis sur ce livre, je vous donne rendez-vous chez :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s