L’employé du diable – Guillaume Nicolleau

Proposé en service presse par l’auteur, je l’ai choisi pour ma première lecture de l’année 2018.

Résumé (présentation de l’éditeur) :
Edward est un des nombreux employés du diable, un démon. Depuis plus de trois cents ans, il parcourt le monde et pousse les humains à commettre des péchés, en échange d’immortalité et d’argent. Pourtant, sa rencontre avec la jeune humaine Abigail va remettre en cause sa propre existence. Par amour pour elle, le démon va braver tous les interdits. Quitte à s’attirer la colère de son terrible patron.

Première phrase :
« Année 1710, au Sud de l’Angleterre. »

Nombre de pages :
Edilivre : 91 pages

Mon avis :
J’ai commencé cette lecture sans rien en savoir hormis le court résumé que j’avais lu plusieurs semaines avant de commencer ma lecture. Je dois avouer que je l’avais oublié et je suis bien contente car cela m’a permis de me laisser porter par l’histoire et d’aller de découverte en découverte.

J’ai beaucoup aimé l’univers proposé par l’auteur. Malgré le peu de pages du livre, Guillaume Nicolleau nous offre un monde riche, réfléchi et complet. J’aurais apprécié passer plus de temps dans cet univers où démons et anges peuvent influencer le comportement des humains grâce à leurs mots et leurs conseils. Evidemment, vous vous en doutez, les premiers essayent de les influencer de façon négative tandis que les seconds essayent de le faire positivement. C’est ainsi que le bien et le mal s’affrontent sans jamais réellement se croiser.
Vous l’avez compris avec le titre : nous sommes du mauvais côté de la force puisque nous suivons le quotidien d’Edward, un démon. C’est l’un des meilleurs employés de Lucifer, celui qui n’échoue jamais ou presque dans ces missions. Mais ça c’est vrai jusqu’au jour où… Je vous laisse découvrir ce qui se passe.

Je me suis beaucoup attachée à Edward, qui malgré le fait qu’il soit un méchant m’a plu. J’ai aimé l’homme qu’il était, j’ai aimé ses réflexions, ses questionnements sur la vie…
Côté personnages secondaires, nous retrouvons principalement Marcus et Abigail. Deux personnes qui sont importantes pour Edward et qui vont jouer un rôle dans sa vie. Une fois de plus, je ne peux pas vous en dire plus.

Là où le plaisir disparaît un peu c’est dans la plume de l’auteur. Malheureusement, Guillaume Nicolleau a rendu la lecture de cette histoire assez fastidieuse. Je n’ai pas réussi à apprécier sa plume qui ne me faisait rien ressentir. Il faut avouer que la mise en page de l’epub qui était assez catastrophique ainsi que les nombreuses coquilles/fautes de français ne m’ont pas aidé non plus.

En bref :
Pour ma première lecture de l’année 2018, c’est un ressenti mitigé. En effet, mon avis est très positif concernant l’histoire et les personnages mais malheureusement il est assez négatif concernant l’écriture. Lorsqu’il est question de lecture, le fond est bien évidemment très important mais la forme a elle aussi son importance.

Le moins :
La plume de l’auteur qui n’a pas su me faire voyager dans son univers.

Le plus :
L’univers créé par l’auteur m’a vraiment beaucoup plu. J’aurais aimé y passer plus de temps.

L’auteur (présentation de l’éditeur) :

« Jeune père de 32 ans, passionné de cinéma fantastique. L’Employé du diable est ma première œuvre littéraire. J’aime les films d’aventures et de magie, et je commence à ressentir depuis peu le besoin d’écrire mes propres histoires. Mais j’ai besoin d’apporter quelque chose de sombre dans mes récits pour pouvoir révéler les vrais sentiments des personnages. Ce que je désire le plus, c’est mélanger les genres, afin que le lecteur apprécie un maximum le voyage. »

La maison d’édition :

C’est en 2007, dans un monde littéraire fermé et en pleine mutation, qu’Edilivre a l’intuition de mettre les nouvelles technologies au service de l’édition. Son objectif : permettre à tous les auteurs, du plus au moins expérimenté, d’éditer leurs manuscrits ainsi que de les diffuser simplement et gratuitement.
Aujourd’hui, Edilivre édite plus de 15 000 auteurs à travers le monde (France, Belgique, Suisse, Canada, Maroc, Tunisie, Congo…) et présente un catalogue de plus de 28 000 livres, aux formats papier et numérique. Chaque jour, l’équipe Edilivre, composée d’une trentaine de passionnés, est heureuse d’accueillir et d’accompagner de nouveaux auteurs dans sa famille afin de contribuer au développement de la littérature.
Edilivre est membre du Syndicat National de l’Edition (SNE) depuis sa création.
Edilivre est également membre du réseau national Imprim’ Vert qui s’engage à réduire les impacts environnementaux liés aux activités de l’imprimerie.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur :
la chaîne Youtube
la page Facebook
le profil Google +
le profil Instagram
le profil Pinterest
le site internet
le twitter

Pour découvrir d’autres avis sur ce livre, je vous donne rendez-vous chez :


Merci à Guillaume Nicolleau pour sa confiance et l’intérêt qu’il porte à mon blog.

Publicités

Une réflexion sur “L’employé du diable – Guillaume Nicolleau

  1. Pingback: Récap’ de la semaine – 25 décembre 2017 – 7 janvier 2017 | Les lectures de Blandine

Et si on discutait ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.