La journaliste – Christina Kovac

Depuis quelque temps maintenant, j’essaie de lire un peu plus de thriller, polar, policier (j’avoue ne pas très bien savoir faire la différence entre ces trois genres). C’est la raison pour laquelle, j’ai postulé pour recevoir ce livre lors d’une masse critique.

Résumé (présentation de l’éditeur) :
Dans une ville pleine de secrets, à qui peut-on se fier ?
Virginia Knightly, productrice de télévision pour une chaîne d’infos de Washington, ne fait plus attention aux avis de recherche qui passent sur son bureau au milieu des coupures de presse, et pourtant… Un jour, la photo d’une jeune avocate disparue, Evelyn Carney, la trouble. Elle se souvient de cette ravissante jeune femme, mais où l’a-t-elle vue ?
Hantée par l’image d’Evelyn, Virginia décide de mener elle-même l’enquête. Mais ni le mari, ni la meilleure amie de la juriste ne savent où elle a bien pu aller après avoir quitté, seule, de nuit, un restaurant de Georgetown.
Risquant sa carrière et sa vie, Virginia, en véritable journaliste d’investigation, s’enfonce dans les obscures affaires de Washington, au cœur des réseaux inextricables de corruption qui lient la presse, la police et la politique dans la capitale des Etats-Unis.

Première phrase :
« Mon histoire commence avec celle d’une autre femme. »

Nombre de pages :
Hugo thriller : 408 pages

Mon avis :
Habituellement, les enquêtes sont généralement vues soit du point de vue de la police, soit du point de vue du coupable soit du point de vue de la victime. Ici, c’est le point de vue d’une journaliste qui nous permet de suivre l’enquête sur la disparition de Evelyn, une jeune avocate très prometteuse.

Virginia, notre narratrice et journaliste, ne se contente pas uniquement de nous raconter l’enquête de façon journalistique, elle enquête elle-même sur la disparition de la jeune femme. Et si pour ça elle doit risquer sa carrière ou sa vie, elle le fera car rien ne l’arrêtera tant qu’elle n’aura pas apporté la vérité sur cette affaire. Car oui, tout ce qui l’intéresse c’est la vérité : pas la sienne, pas celle de la police mais la vraie vérité, celle qui est accompagnée par de véritables preuves et de véritables aveux.

Dès le début, je me suis laissée emporter tant par l’enquête que par le quotidien de cette journaliste. On voit que Christina Kovac connaît parfaitement le monde des journalistes car je me suis vraiment sentie vivre au sein de ce journal télévisé avec les ragots, les problèmes de fonctionnement, les relations entre les collègues… Ce livre ce n’est pas seulement une enquête sur la disparition d’une jeune femme c’est aussi le quotidien des personnages tant professionnel que personnel. C’est vraiment ce mélange des trois qui a fait que j’ai autant apprécié ma lecture.

Concernant l’enquête en elle-même, elle est vraiment bien écrite. Si j’ai eu des soupçons quant à l’identité du coupable, ce n’est que quelques pages avant que le nom de celui-ci soit révélé. Sinon j’ai tour à tour suspecté différents personnages tous plus ou moins importants dans l’histoire. Le fait que je n’ai pas vu venir la fin des pages et des pages avant celle-ci me permet de dire que ce roman est vraiment très bien mené. Je vous invite donc à le découvrir de toute urgence car pour un premier livre, il est vraiment très bien. Le coup de cœur n’est pas passé loin.

En bref :
On rentre très rapidement dans l’histoire et surtout les pages se tournent toutes seules. Cette enquête menée conjointement par la police et les journalistes est vraiment palpitante. C’est un roman que je vous conseille. De mon côté, je compte bien surveiller les prochaines publications de l’auteure.

Le moins :
J’aurais aimé encore plus de moment du quotidien mais bon c’est un thriller donc c’est normal qu’il n’y en ait pas plus.

Le plus :
Suivre l’enquête du point de vue d’une journaliste est totalement inédit pour moi et je trouve que ça fonctionne vraiment très bien.

L’auteure (présentation de l’éditeur) :

Christina Kovac a travaillé de nombreuses années comme journaliste à la télévision à Washington. La journaliste est son premier roman.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à aller faire un tour sur :
sa page Facebook (en anglais)
son instagram
son site internet (en anglais)
son twitter (en anglais)

La maison d’édition :

Hugo Thriller est un label des éditions Hugo & Cie. Inspirés de l’univers des séries, les livres de la collection multiplient twists et cliffhangers et plongent le lecteur dans des univers visuels très cinématographiques. De la jungle amazonienne au Royaume-Uni dévasté par une catastrophe, d’un parc d’attraction de la côte ouest américaine au Stockholm des années 30, les paysages sont des personnages à part entière. Mais comme dans Derrière les portes de B.A. Paris ou Disparue de Darcey Bell, l’angoisse est parfois d’autant plus forte qu’elle surgit là où on ne l’attendait pas…

Pour en savoir plus, rendez-vous sur :
la page Facebook
le site internet
le twitter

Pour découvrir d’autres avis sur ce livre, je vous donne rendez-vous chez :


Merci à Babelio et aux éditions Hugo thriller pour leur confiance et l’intérêt qu’ils portent à mon blog.

Publicités

Une réflexion sur “La journaliste – Christina Kovac

  1. Pingback: Récap’ de la semaine – 6 novembre 2017 – 12 novembre 2017 | Les lectures de Blandine

Et si on discutait ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.