Juste quelqu’un de bien – Angéla Morelli

Inscrite depuis un petit moment sur le site Netgalley, je n’avais pourtant encore jamais fait de demande de partenariat. Tout simplement parce que je manque de temps pour lire tous les livres que j’ai envie de lire et aussi parce que je n’ai pas ce réflexe de demander, j’ai pour habitude d’attendre les propositions des sites ou maisons d’éditions. Quand j’ai reçu dans ma boîte mail, l’information comme quoi le nouveau Angéla Morelli était disponible sur le site, je n’ai pas hésité un seul instant à postuler. J’ai bien fait…

Résumé (présentation de l’éditeur) :
À trente-quatre ans, Bérénice n’a plus aucune certitude. Tout ce qu’elle croyait savoir sur la vie a pris l’eau, elle multiplie les amants, mais ne tombe jamais amoureuse et, cerise sur le gâteau, voilà qu’elle n’arrive plus à écrire une ligne, alors que l’écriture est sa raison d’être. Heureusement, elle peut compter sur les trois femmes de sa vie : sa mère et sa grand-mère, avec qui elle partage une jolie maison cachée au cœur de Paris, et Juliette, son amie d’enfance.
Mais ça ne suffit plus.
Bérénice n’a donc plus le choix. Elle doit enfin affronter les questions qu’elle a toujours refusé de se poser et accepter de faire une place… aux hommes de sa vie. En commençant par son père, dont elle ne sait rien, et par Aurélien, un homme surgi du passé, qu’elle vient de croiser et qui ne l’a pas reconnue.

Première phrase :
« La première fois que Bérénice vit Aurélien, elle le trouva franchement beau. »

Nombre de pages :
Harlequin : 295 pages

Mon avis :
Pour être honnête, j’étais un peu inquiète au début de ma lecture : je n’arrivais pas à rentrer dans l’histoire, je n’arrivais pas à retrouver ce qui fait que j’apprécie la plume de Angéla Morelli. Et puis, je me suis lancée dans mon weekend lecture où je me suis posée pendant plusieurs heures sur ma lecture et là le déclic a eu lieu. Certes, je n’ai pas retrouvé la légèreté habituelle des romans de l’auteure, je n’ai pas retrouvé le côté chick-lit qui jusqu’à maintenant ressortait (pour moi, en tout cas) des romans de Angéla Morelli mais je me suis lancée entraîner dans l’histoire de Bérénice, j’ai adoré faire connaissance avec sa famille et ses proches, j’ai aimé espérer en même temps qu’elle, j’ai apprécié me questionner avec elle. Je me suis parfois reconnue dans ses réactions, dans ses questionnements et même quelquefois dans son histoire.

Pour moi, Juste quelqu’un de bien c’est un livre beaucoup plus mature que les précédents de l’auteure. Un livre qui a su me parler, qui a trouvé écho en moi. Alors oui, je suis plus jeune que l’héroïne, ma vie est totalement différente. La force de ce personnage c’est qu’elle correspond, à mon sens, aux femmes d’aujourd’hui. Je pense qu’il est impossible de ne pas se reconnaître un minimum dans Bérénice que ce soit dans son histoire ou dans ses attentes.

Evidemment ce livre n’est pas totalement différent des précédents de Angéla Morelli. On retrouve avec plaisir son humour. On ne rit pas tout au long du roman mais j’ai régulièrement souri et même franchement ri à certains moments, toute seule sur mon canapé. Et ça fait vraiment du bien.

En bref :
Avec ce roman, Angéla Morelli nous offre une histoire plus mature que les précédentes, des personnages qui ressemblent aux hommes et aux femmes d’aujourd’hui, des questionnements qui font écho aux nôtres… Le tout saupoudré d’humour et d’optimisme.

Le moins :
Un début un peu long mais une fois qu’on est rentré dans l’histoire on ne peut plus lâcher le livre.

Le plus :
Un livre qui fait écho à la vie d’aujourd’hui.

L’auteure (présentation de l’éditeur) :

Parisienne d’adoption, Angéla Morelli a gardé de son enfance dans le Sud-Ouest un accent joyeux et le goût des histoires qui font rêver et qui stimulent l’imaginaire. Après des études de lettres et un passage dans l’Éducation Nationale, elle décide de se consacrer à plein temps à l’écriture.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à aller faire un tour sur :
sa page Facebook
son instagram
son twitter

La maison d’édition :

Lorsqu’en 1978 Harlequin arrive en France, l’éditeur rencontre aussitôt un succès phénoménal. S’inscrivant dans la grande tradition du roman sentimental, il renouvelle le genre pour parler aux femmes d’amour, de rêve et d’évasion.
Depuis, la société s’est imposée auprès des femmes du monde entier, toutes générations confondues, comme LA référence absolue en matière de littérature romantique, et plus généralement féminine.
Plus de deux fois le tour de la planète : voilà la dimension de la bibliothèque que l’on obtiendrait en alignant tous les livres Harlequin lus dans le monde depuis leur création ! Une success story qui ne doit rien au hasard, et tout aux femmes
En France, Harlequin ce ne sont pas moins de 7 millions de livres vendus en 2014 et 70% de parts de marché du livre poche sentimental. Avec plus de 600 titres publiés chaque année Harlequin propose une gamme complète qui n’a pas fini de séduire les lectrices…

Pour en savoir plus, rendez-vous sur :
la chaîne Youtube
la page Facebook
le profil Instagram
le site internet
le twitter

Pour découvrir d’autres avis sur ce livre, je vous donne rendez-vous chez :


Merci à Netgalley et aux éditions Harlequin pour leur confiance et l’intérêt qu’ils portent à mon blog.

Publicités

3 réflexions sur “Juste quelqu’un de bien – Angéla Morelli

  1. Pingback: Récap’ de la semaine – 30 octobre 2017 – 5 novembre 2017 | Les lectures de Blandine

Et si on discutait ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.