L’orme aux loups – Thierry Berlanda

Offert par l’auteur lors du Chapiteau du livre, j’ai lu ce livre ce mois-ci grâce à vous.

Résumé (présentation de l’éditeur) :
L’orme aux loups est un lieu-dit de vignes et forêts, au pied de la colline de Sancerre. Quelques années après le terrible siège de la ville protestante par les troupes du catholique duc de Bourges, une série de meurtres particulièrement sauvages mettent la ville sous pression. Les soupçons se portent d’emblée sur Fondari, un montreur d’ours de passage, mais les rivalités entre les détenteurs de l’autorité politique et morale, laissent entrevoir bientôt d’autres hypothèses.
Véritable course contre la montre, ce roman policier historique vous plongera dans un univers médiéval effrayant et drolatique.

Première phrase :
« Fondari avait franchi à pied plus de cent lieues à travers forêts et montagnes, marais et lacs gelés. »

Nombre de pages :
De borée : 194 pages

Mon avis :
C’était un pari risqué d’enchaîner deux polars historiques l’un derrière l’autre surtout quand ce n’est vraiment pas mon style de lecture habituelle…

Si l’histoire de L’orme aux loups n’a pas réussi à m’emporter, j’ai été séduite (sans surprise) par la plume de Thierry Berlanda. Un style qui reflète du début à la fin l’époque à laquelle a lieu l’histoire. En effet, il n’y a pas que les dialogues et le décor qui nous font voyager en 1584 mais aussi la façon d’écrire de l’auteur. Peut-être que ce choix a rendu encore plus compliqué pour moi le fait de me laisser porter par l’histoire mais j’ai vraiment eu l’impression d’être à Sancerre en 1584 et ça c’est vraiment génial.

L’histoire, je vous le disais, ne m’a pas spécialement plu. J’ai trouvé que ça manquait un peu d’action et que l’enquête est rapidement résolue. Ce qui est appréciable c’est qu’une fois que l’on connaît l’identité du coupable (que je n’avais absolument pas vu venir), il nous est expliqué comment l’enquêteur en est arrivé là. J’ai beaucoup aimé cette façon de faire.

Avant même de commencer cette lecture, je savais que j’aurais du mal mais je suis vraiment très contente d’avoir lu ce livre de Thierry Berlanda, auteur que j’apprécie beaucoup.

En bref :
Une lecture bien loin de mes habitudes livresques. Je n’ai pas été séduite par l’histoire mais la plume de l’auteur est juste géniale. Juste pour ça, il faut lire ce petit livre.

Le moins :
Ca manque un peu d’action.

Le plus :
Je me suis vraiment crue à Sancerre, en 1584.

L’auteur (présentation de l’éditeur) :

Thierry Berlanda est écrivain et philosophe. Il a écrit de nombreux ouvrages et des thrillers aux éditions La Bourdonnaye, NL et du Rocher. Dans ce roman inédit publié en poche, il nous offre un véritable joyau noir.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à aller faire un tour sur :
sa chaîne Youtube
sa page Facebook
son profil Facebook
son profil Google +
son twitter

La maison d’édition :

La Maison d’Édition De Borée fait partie du groupe Centre-France-La-Montagne, qui est également le diffuseur/distributeur de nombreux autres éditeurs.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur :
la chaîne Youtube
la page Facebook
le profil Google +
le profil Instagram
le twitter

Pour découvrir d’autres avis sur ce livre, je vous donne rendez-vous chez :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s