Nos chemins de travers – Georgia Caldera

En tant que bêta lectrice, j’ai eu la chance de pouvoir découvrir en avant-première le nouveau roman de Georgia Caldera. Comme je suis gentille, je vous en parle aussi en avant-première…

Résumé (présentation de l’éditeur) :
« Je m’étais juré que, s’il ne devait y en avoir qu’une parmi toutes les autres, ce serait elle. Et cependant, ce jour-là… »
Depuis des années, Louis et Emma se côtoient sans vraiment se connaître. Au lycée, au centre équestre, et même à la fac, il est ce garçon populaire, star des concours et de sa promo, pour qui toutes les filles craquent en dépit de son arrogance. Timide et réservée, Emma, elle, n’a qu’un objectif : passer inaperçue. Leurs rapports se résument donc à une ignorance cordiale jusqu’au jour où Louis décide d’humilier publiquement la jeune femme.
Mais un tragique accident va remettre les compteurs à zéro. Après avoir mordu la poussière, Louis se heurte à une solitude cruelle et inattendue, qui lui montre la réalité sous un tout autre jour.
Emma sera-t-elle prête, elle aussi, à reconsidérer son jugement pour l’aider à se relever ?

Première phrase :
« Puisque me voilà contraint de m’épancher par écrit, eh bien, soit, allons-y. »

Nombre de pages :
J’ai lu : 480 pages

Mon avis :
Avec Nos de chemins de travers, Georgia Caldera se lance dans le new adult. Pour autant, ce roman n’est pas si éloigné que ça des romances contemporaines qu’elle a écrit jusqu’ici. En effet, nous retrouvons des personnages principaux torturés par le passé et qui ont du mal à se supporter l’un et l’autre sans pouvoir s’empêcher d’être attirés l’un vers l’autre.

La grosse différence c’est que Louis, le personnage masculin est réellement détestable au possible. C’est vraiment le genre de mec qui m’insupporte, que j’ai envie de baffer (et pourtant, je ne suis pas pour la violence). Notamment à cause de lui, j’ai vraiment eu beaucoup de mal à rentrer dans l’histoire. J’ai fait confiance à l’auteure et j’ai poursuivi ma lecture. J’ai bien fait car comme Emma, le personnage féminin, j’ai fini par apprendre à le connaître. Je me suis finalement rendue compte que son côté méchant (car oui, il est vraiment méchant) n’est qu’une façade qui cache de profondes blessures. Attention, en aucun cas, ça n’excuse son comportement des premières pages mais je me suis malgré tout laissée attendrir. Je regrette un peu de ne pas en savoir plus sur le passé de Louis. Certes, Georgia Caldera a donné quelques indices dans ce premier tome mais il me tarde de lire le second pour avoir l’intégralité de son histoire.
Emma est tout l’opposé de Louis. C’est la gentillesse même au point qu’elle se fait marcher sur les pieds. Au début, j’ai vraiment eu envie de la secouer. Comment c’est possible de se laisser marcher sur les pieds à ce point-là ? Je me suis attachée à elle, même si je n’ai absolument pas réussi à m’identifier à ce personnage qui manque tellement de confiance en elle. Pourtant, je ne suis pas la reine de la confiance en moi mais à ce point… J’ai été très frustrée car il n’y aucune explication concernant le mal être de Emma. Certes, elle a vécu un moment difficile dans son passé mais ça n’explique pas ce problème de confiance en soi. J’ai hâte de lire la suite pour en savoir plus.

Concernant l’histoire, je ne vais rien vous en dévoiler car j’ai envie que comme moi, vous vous demandiez tout au long de votre lecture comment l’auteure va faire pour construire quelque chose de viable entre ces deux personnes qui semblent si opposées. Juste accrochez-vous bien à la fin, préparez-vous à détester Georgia Caldera car une fois de plus elle joue avec les nerfs de ses personnages mais aussi de ses lecteurs.

En bref :
Nos chemins de travers c’est : des personnages tourmentés, des personnages que tout oppose mais qui pourtant ne peuvent s’empêcher d’être attirés l’un par l’autre, un personnage masculin que l’on veut détester, un personnage féminin que l’on a envie de secouer, une histoire addictive que l’on ne peut s’arrêter de lire car on a envie de savoir comment tout ça va se terminer.

Le moins :
J’ai eu du mal à rentrer dans l’histoire à cause des personnalités des deux personnages principaux.

Le plus :
La plume de l’auteure qui est toujours aussi agréable à lire.

L’auteure (présentation de l’éditeur) :

Ecrivain et illustratrice originaire de Touraine, Georgia Caldera est également l’auteure de la saga Les larmes rouges, couronnée du prix Merlin 2012, ainsi que des séries Victorian Fantasy et Hors de portée. Elle tient aussi un blog beauté/mode : lafilleauxcheveuxbleus.com

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à aller faire un tour sur :
son blog
sa chaîne Youtube
sa page Facebook
son profil Facebook
son profil Google +
son instagram
son site internet

La maison d’édition :

Créées en 1958, les éditions J’ai lu (groupe Flammarion), publient chaque année près de 400 nouveautés au format poche. La variété des titres et des genres, qui fait la richesse du catalogue, répond à l’ambition de J’ai lu d’offrir au plus grand nombre un panorama des différentes littératures actuelles.
Ainsi, autour de la littérature générale qui accueille des auteurs français et étrangers, classiques ou contemporains, J’ai lu propose de la science-fiction, du fantastique, du policier, des romans sentimentaux, de l’ésotérisme, du bien-être et des romans érotiques.
Les ouvrages J’ai lu sont disponibles dans les librairies, les points de vente spécialisés et les grandes surfaces, ainsi que sur les sites Internet de vente de produits culturels.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur :
la chaîne Youtube
la page Facebook
le profil Google +
le profil Instagram
le profil Pinterest
le site internet
le twitter

Pour découvrir d’autres avis sur ce livre, je vous donne rendez-vous chez :

Merci à Georgia Caldera pour sa confiance et l’intérêt qu’elle porte à mon blog.

Publicités

4 réflexions sur “Nos chemins de travers – Georgia Caldera

    • Tout dépend quel genre de livre tu aimes :
      pour le côté vampires (façon Anne Rice), je te conseille la saga des Larmes rouges (une trilogie qui est terminée), si tu es plutôt romance contemporaine tu as les Hors de (une saga avec des tomes compagnons pour le moment tu as Hors de portée, Hors de question et Hors de contrôle (les deux derniers doivent être lus dans l’ordre puisque c’est le même couple), si tu es plutôt steampunk, c’est Victorian Fantasy (une saga avec des tomes compagnons, pour le moment il n’y a en a que deux mais quatre sont prévus : Dentelle et Nécromancie et De velours et d’acier). Si tu lis l’un des livres n’hésite pas à venir me dire lequel tu as choisi et ce que tu en as pensé :). Bonne future lecture.

      J'aime

  1. Pingback: Récap’ de la semaine – 15 mai 2017 au 21 mai 2017 | Les lectures de Blandine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s