Deux jours à Livre Paris – 25 mars 2017 et 26 mars 2017

Depuis maintenant plusieurs années, fin mars, je participe à un rendez-vous apprécié de tous les grands lecteurs : Livre Paris. Cette année, cet événement annuel avait lieu du 24 au 27 mars. Pour ma part, je m’y suis rendue le samedi et dimanche en compagnie de Lise. D’ailleurs, la majorité des photos ont été prises par cette dernière. Et oui, c’était ma photographe officielle, la classe, non ?
Le problème de ce rendez-vous c’est le budget qu’il faut prévoir car entre le prix de l’entrée excessivement cher (vu la quantité de personnes qui y participent pourquoi baisser le prix), les dépenses liées aux achats de livres (je ne vais quand même pas aller au paradis des livres sans en acheter…) et les dépenses annexes (transports, hébergement, nourriture). C’est donc un weekend qui approche les 200€ (je n’ai pas fait le calcul cette année mais il est bien possible que je l’ai dépassé). Chaque année avant de décider si j’y vais ou non, je pars à la chasse d’entrée gratuite. N’ayant aucune chance d’avoir une entrée presse (je vous explique pourquoi ici), je me suis donc mise en quête des différents concours. Cette année, coup de chance, France Loisirs est partenaire et offre une entrée à ses abonnés. Voilà déjà une entrée sur les quatre (puisqu’il en faut deux pour Lise). J’ai aussi eu la chance de gagner un concours chez France Loisirs qui m’a permis d’obtenir le deuxième sésame. Mon sésame d’entrée est arrivé grâce à mon bénévolat en bibliothèque : j’ai pu obtenir une accréditation professionnelle. Nous voilà parées pour deux jours au paradis des livres…

Samedi 25 mars :
Bizarrement, aucun problème pour me lever quand le réveil a sonné à une heure plus que matinale…

A 6h58, me voilà dans le train chargée de mon entrée, de mon appareil photo, de mon planning (et oui, je suis quelqu’un d’organisée), de quelques gourmandises pour tenir le rythme, de mon sandwich (et oui, une petite économie par-ci, par là, et on peut acheter un peu plus de livres) et bien sûr de lecture pour ne pas trouver le trajet trop long.

8h22, Paris, je suis là. Je patiente quelques minutes en attendant l’arrivée de Lise pour que nous puissions nous diriger vers Livre Paris.

Le timing est bon, nous arrivons quelques minutes avant l’ouverture des portes. Passage à la consigne pour déposer nos sacs de voyage. Autant vous dire que le personnel n’est pas heureux d’être là : pas de sourire, pas du tout réactif, côté amabilité ils peuvent faire beaucoup mieux ! Je pars ensuite à la recherche de l’entrée professionnelle et là et non, il n’y en a pas. Tant mieux, je vais pouvoir patienter avec Lise mais bon les années précédentes, il y avait une entrée pour les professionnels, les auteurs et les journalistes.

Les portes s’ouvrent enfin et c’est pire que les soldes ! Il faut dire qu’il n’y a finalement qu’un accès pour les trois files de dehors évidemment nous sommes au milieu mais on se fait bousculer par les deux files de chaque côté. Niveau sécurité : si jeter un œil rapide dans un sac permet de rassurer le public pourquoi pas mais bon…

La chasse aux livres et aux dédicaces commence. Direction le stand de France Loisirs où j’ai prévu d’acheter le coffret des trois tomes de Dear You de Emily Blaine et de me le faire dédicacer. Bonne nouvelle avec ma carte France Loisirs, j’ai 4€ de moins sur un second livre. Le vendeur me propose le dernier livre de Michel Bussi : Le temps est assassin. D’ailleurs l’auteur est toujours en dédicace. Allez c’est parti, pour une première dédicace. Pendant l’attente, France Loisirs distribue des badges. Michel Bussi est très sympathique. Une chose est sûre : si j’apprécie ma lecture, je retournerais le voir en dédicace sans aucun problème.

Pendant que nous faisions la queue Emily Blaine s’est installée. Information de dernière minute, elle ne dédicace que les coffrets Dear You, du coup toutes les personnes qui attendaient sont reparties. J’enchaîne donc avec ma seconde dédicace. J’en profite pour interroger Emily Blaine sur la fin de Colocs et rien d’autre. Il n’y aura pas de suite mais un indice concernant ma question se trouve dans les bonus disponibles en numérique sur le site de Harlequin (je sais ce qu’il me reste à faire…).

 

Avec un peu d’avance, direction le stand Flammarion pour la dédicace de Georgia Caldera pour Lise (pfff déjà une file d’attente énorme) et pour celle de Angélique Barbérat pour moi. Je triche un peu et use de mon rôle de bêta lectrice pour voir Georgia Caldera et obtenir une dédicace sauvage à Lise (je suis une super copine, non ?).

Un peu de patience et c’est mon tour pour papoter avec Angélique Barbérat. Nous échangeons un peu, je la remercie pour sa participation au portrait chinois. Le stand de Flammarion n’est pas pratique pour faire les photos mais bon on s’arrange comme on peut et puis j’ai une super photographe.

14h, l’heure de la dédicace de Cassandra O’Donnell approche… Lise est armée de son tome 6 de Rebecca Kean tandis que moi je suis avec mon tome 5. Ussy82 en profite pour laisser son tome 4 ainsi que le second tome de Malenfer pendant qu’elle part en quête d’une autre dédicace. L’auteure nous apprend qu’il y aura bien un septième tome mais qu’il faudra patienter car elle va d’abord se concentrer sur le premier tome sur Léonora. Un peu de contorsion et on arrive à faire une photo.

Nous sommes en avance sur le planning, ça nous donne l’occasion d’aller faire un tour à la conférence A cœur ouvert en compagnie de Emily Blaine et Jojo Moyes. Je ne garde pas énormément de souvenirs de cette conférence (j’aurais dû faire ce compte rendu plutôt mais bon) hormis le fait que Jojo Moyes a l’air très sympa et que Emily Blaine est vraiment très bavarde.

Nous avons une heure avant la conférence Les jeunes adultes prennent le pouvoir. Nous en profitons pour nous balader dans le salon.
Nous retrouvons Victor Dixen, Stéphane Michaka et Marie-Lorna Vaconsin accompagnés de trois jeunes lecteurs pour la conférence. Un grand bravo aux trois jeunes qui nous ont présenté chacun l’un des livres. Ce n’est pas exercice facile et ils se sont plutôt bien débrouillés. La conférence était très intéressante. Elle m’a notamment donnée envie de découvrir Starpoint de Marie-Lorna Vaconsin et confirmée mon envie de découvrir Phobos. Par contre, je n’ai été ni séduite par Stéphane Michaka ni par son livre Cité 19.

Après la conférence, nous prenons la direction du stand Gulfstream pour aller rencontrer Cindy Van Wilder. C’est là où nous avons le plus attendu (plus d’une heure). Il faut dire que Cindy est très bavarde… C’est aussi la dédicace où nous avons croisé nos boulets du salon. Je ne sais pas vous mais à chaque salon (ou presque) il y a un toujours des personnes assez désagréables qui sont proches de vous. Et bien là, les jeunes filles qui attendaient derrière parlaient non seulement fort mais en plus elles étaient assez imbues d’elles-mêmes. Nous étions donc soulagées lorsque ça a été à notre tour.

Depuis plusieurs années, maintenant, je suis Laure Manel. J’aime assez ce qu’elle écrit. Sa présence à Livre Paris sur le stand Amazon était donc l’occasion de la rencontrer enfin. Je n’avais pas bien compris le fonctionnement de cette dédicace un peu spéciale. Plusieurs auteurs présentaient leurs livres et ensuite les lecteurs choisissaient ceux qu’ils voulaient. Il y avait un certain nombre d’exemplaires offerts et après c’était terminé. Quand on dit que ce sont les plus jeunes les plus mal élevés, j’ai eu la preuve du contraire ! Deux femmes m’ont grugé en me poussant, l’une d’elle a même pris un exemplaire pour une amie. Enfin bref, j’ai été très contente de rencontrer enfin Laure Manel.

Notre première journée à Livre Paris a pris fin. Direction l’hôtel et le restaurant avant de passer une bonne nuit après cette journée épuisante.

Dimanche 26 mars :
La journée étant beaucoup moins chargée que la précédente, nous nous sommes levées tranquillement à 9h afin d’arriver aux alentours de 11h30 à Livre Paris.

Je me suis dirigée vers le stand des éditions Auzou afin d’obtenir mes habituelles dédicaces de Orianne Lallemand et Eléonore Thuillier pour Filleul n°1 et son P’tit Loup ainsi que pour son grand frère son Loup. Pas de chance, la file d’attente était déjà arrêtée. J’étais assez en colère car il restait encore plus d’une heure de dédicace. Je me suis alors demandée pourquoi est-ce qu’on indiquait pas plutôt l’heure de fin d’entrée dans la file plutôt que l’heure d’arrêt des dédicaces !!!

Nous prenons la direction du stand de L’ivre book et là, je pense que Lise sera d’accord avec moi, c’est notre rencontre la plus géniale du salon. J’y allée dans le but d’acheter Publicité pour adulte de Sara Greem et Lise est elle aussi repartie avec son exemplaire. L’auteure est juste géniale. Nous avons papoté avec elle, elle nous a offert plein de goodies, nous avons fait des photos, elle en a fait elle aussi… Je garde un super souvenir de cette rencontre. J’espère vraiment apprécier son livre car j’ai très envie de la revoir.

Il est l’heure de manger. Nous avons retrouvé Marine et Anne-Sophie, deux copines que je ne croise qu’une fois par an à Livre Paris mais que je suis toujours très contente de revoir.

Après avoir flânée, je suis allée chez Harlequin pour rencontrer NC Bastien et faire dédicacer mon exemplaire de Be mine, mon dernier coup de cœur de 2016. Pendant l’attente, j’ai retrouvé Nathalie (que je vois aussi une fois par an), c’était vraiment très sympa. Pour l’auteure, c’était sa première dédicace, on la sentait stressé mais très sympathique. Elle a confirmé qu’il y aurait un autre livre sur nos bikers préférés mais patience… J’ai beaucoup aimé le fait qu’elle nous demande à notre tour de laisser un petit mot sur son carnet de dédicace. Cette dédicace a été l’occasion d’échanger rapidement avec Mylène et Karline, j’étais très contente de les revoir.

Ce n’était pas prévu au programme mais puisque nous avions le temps, nous avons été à l’atelier Autour de la romance : une communauté engagée en compagnie de Georgia Caldera. Cet atelier était organisé par les éditions Harlequin en présence de Angéla Morelli, de l’éditrice, d’une blogueuse et d’une lectrice. C’était intéressant même si je ne suis pas entièrement d’accord avec eux. En bref, il n’y a que les auteurs de romances qui sont très présents sur les réseaux sociaux et qui ont un aussi grand fan club. Il n’y a aussi que les auteurs de romances qui sont proches de lecteurs au point qu’ils sont presque des amis. Pour terminer, les auteurs de romances n’ont aucune compétition entre eux. Vous l’avez compris, nous sommes dans le monde des Bisounours concernant le monde de la romance. Sans oublier bien évidemment que ces caractéristiques sont très présentes chez Harlequin. C’était donc un atelier pub pour les éditions Harlquin.

C’est sur ce dernier atelier que notre aventure 2017 à Livre Paris s’est terminée. Direction la gare et retour à la maison. J’avais prévu de rencontrer Marie-Aude Murail sur le stand de L’école des loisirs mais j’étais trop épuisée…

Livre Paris 2017 en bref :
Bien que l’organisation du salon ne soit pas au top du top, j’ai passé un excellent weekend qui m’a permis de rencontrer de supers auteurs : Michel Bussi, Laure Manel, Sara Greem et NC Bastian, de revoir des auteurs que j’apprécie : Emily Blaine, Georgia Caldera, Angélique Barbérat, Cassandra O’Donnell et Cindy Van Wilder mais aussi malheureusement de ne pas avoir eu l’occasion d’en voir certains comme Orianne Lallemand et Eléonore Thuillier. J’ai aussi pu revoir des copinautes comme Nathalie, Marine, Anne-Sophie, Mylène et Karline, ce qui est toujours génial.
Ca a été aussi l’occasion d’augmenter ma Pal de 10 livres et de récupérer plein de goodies. D’ailleurs, surveillez le blog, je pense vous organiser un concours d’ici quelques jours (et oui, j’ai pensé à vous).
Un grand merci à Lise qui m’a accompagné pendant ce super weekend et qui a fait de magnifiques photos, tu reviendras l’année prochaine ?

Pour plus de photos, je vous donne rendez-vous sur la page Facebook du blog.

Advertisements

6 réflexions sur “Deux jours à Livre Paris – 25 mars 2017 et 26 mars 2017

  1. Dommage, on ne s’est pas croisés !
    Tu avait demandé le badge presse ? C’est comme ça que j’ai eu la possibilité de rentrer sans payer : le badge presse grâce à mon blog.
    En tout cas, j’espère qu’on se verra un jour sur Paris 🙂 !

    J'aime

    • Pas possible pour l’entrée presse, je ne rentrais pas dans les critères : je n’ai pas le nombre de visites uniques mensuels et la même chose pour le nombre d’abonnés sur les réseaux sociaux (j’en suis très loin).
      J’espère aussi qu’on arrivera à se croiser un jour 🙂

      J'aime

  2. Pingback: Récap’ de la semaine – 10 avril 2017 au 23 avril 2017 | Les lectures de Blandine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s