La petite boulangerie du bout du monde – Jenny Colgan

Dans ma wish-list depuis un bon moment maintenant, il est arrivé dans ma Pal en décembre à l’occasion de mon anniversaire grâce à Ussy82. C’est grâce à vous qu’il est en rapidement sorti puisque vous l’avez choisi comme lecture de janvier. J’ai profité du weekend à 1000 pour en lire la plus grosse partie.

CVT_La-petite-boulangerie-du-bout-du-monde_9712

Résumé (présentation de l’éditeur) :
Quand son mariage et sa petite entreprise font naufrage, Polly quitte Plymouth et trouve refuge dans un petit port tranquille d’une île des Cornouailles. Quoi de mieux qu’un village de quelques âges battu par les vents pour réfléchir et partir à zéro ?
Seule dans une boutique laissée à l’abandon, Polly se consacre à son plaisir favori : préparer du pain. Petit à petit, de rencontres farfelues – avec un bébé macareux blessé, un apiculteur dilettante, des marins gourmands – en petits bonheurs partagés, ce qui n’était qu’un break semble annoncer le début d’une nouvelle vie…

Première phrase :
« Des années plus tard, quand elle serait bien vieillie, et à des kilomètres de là, Polly aurait du mal à trouver les mots pour expliquer que tel était leur quotidien, à l’époque. »

Nombre de pages :
Pocket : 494 pages

Mon avis :
L’histoire ressemble un petit peu à L’épopée du perroquet que j’ai lu l’an dernier. En effet, Polly, notre héroïne quitte Plymouth, sa famille et ses amis pour se rendre ailleurs afin de commencer une nouvelle vie. Elle va y faire de belles rencontres, va rencontrer quelques petits soucis d’intégration mais dans le fond, elle va tomber folle amoureuse de cette nouvelle vie totalement à l’opposé de celle qu’elle a vécu jusqu’à maintenant. C’est certainement à cause de ces similitudes, que je n’ai pas eu le coup de cœur pour cette lecture mais sachez que celui-ci n’est vraiment pas passé loin.

J’ai adoré découvrir ce petit village perdu au milieu de nulle part, coupé du reste du monde à cause des marées et du temps qui empêchent parfois ses habitants de se rendre dans d’autres villes ou même de communiquer avec les habitants du reste de l’île. Nous ne sommes pas totalement dans le monde des Bisounours donc forcément s’intégrer ne va pas être facile pour Polly. Heureusement pour elle, certains habitants sont très heureux de voir arriver du sang neuf dans leur village.
Les personnages sont tous très attachants même ceux qui au premier abord ne semblent pas très sympathiques. On comprend peu à peu la raison de leur comportement et on ne peut que s’attacher à eux.

La plume de Jenny Colgan est très addictive. Je n’ai eu aucun mal à dévorer plus de 400 pages en une journée tant elle a réussi à m’emporter dans son histoire, à me faire vivre avec les habitants de cette petite île. Par contre, elle m’a donné faim tout au long de ma lecture. Je ressentais les délicieuses odeurs des pains fabriqués par Polly. D’ailleurs, si vous vous sentez l’âme d’un boulanger, l’auteure vous a glissé quelques recettes à la fin du livre. N’hésitez pas à m’inviter pour les déguster…

En bref :
Venez partager un petit bout de la vie de Polly dans ce magnifique roman plein de gourmandise, d’entraide et de magnifiques paysages. Comme elle et moi, vous n’aurez peut-être plus envie de quitter ce lieu. J’attends avec impatience la sortie du format poche du second tome pour y retourner avec plaisir.

Le moins :
Ca semble parfois un peu trop Bisounours mais ça fait du bien au moral.

Le plus :
L’auteure sait transmettre les émotions et les odeurs gourmandes de façon exceptionnelle.

L’auteure (présentation de l’éditeur) :

jenny-colgan

Jenny Colgan est une romancière britannique auteure de nombreuses comédies romantiques, et d’autant de délicieuses recette de cuisine.
La petite boulangerie du bout du monde a paru en 2014 aux éditions Prisma.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à aller faire un tour sur :

sa page Facebook (en anglais)

son instagram

son pinterest

son site internet (en anglais)

son twitter (en anglais)

La maison d’édition :

Pocket

Créé en 1962 sous le nom de Presses Pocket, Pocket est un éditeur généraliste de littérature au format poche dont les collections couvrent tous les genres de la fiction et de la non-fiction.
Éditeur généraliste, Pocket publie de nombreux best-sellers en littérature comme en thrillers, ou encore en policiers.
Pocket propose également des auteurs qui rencontrent un public de plus en plus large à chacune de leurs nouvelles publications, que ce soit en littérature avec les livres de Françoise Bourdin, Romain Sardou, Jean Teulé, ou en policiers-thrillers avec John Connolly, Steve Berry, Franck Thilliez, Raymond Khoury, Kathy Reichs, Katherine Neville, Gilda Piersanti, Patrick Graham.
En Science-Fiction et en Fantasy, Pocket publie entre autres J.R.R. Tolkien, Dan Simmons, Frank Herbert, Marion Zimmer Bradley, Isaac Asimov, Anne McCaffrey.
Pocket publie également des textes majeurs en sciences humaines, notamment dans ses deux collections : « Agora » – dirigée par François Laurent – qui présente des documents et essais comme ceux d’Hannah Arendt, Max Weber ou Norbert Elias et « Terre humaine Poche » – dirigée par Jean Malaurie – qui réédite des auteurs comme Claude Lévi-Strauss, Georges Condominas.
Les amateurs de « Spiritualité » trouveront chez Pocket une collection dédiée avec notamment des textes du Dalaï-Lama, de l’Abbé Pierre ou de Pema Chödrön.
Dans le domaine psycho-pratiques,Pocket publie La méthode simple pour arrêter de fumer d’Allen Carr ou encore AntiCancer de David Servan-Schreiber. Les ouvrages publiés dans cette collection proposent des solutions pour surmonter les difficultés du quotidien.
Enfin, Pocket propose de (re)découvrir des textes classiques avec « Pocket Classiques » (ouvrages augmentés d’un dossier pédagogique) ou Pocket à 1,50 € (texte intégral).

Pour en savoir plus, rendez-vous sur :

la page Facebook

le profil Google +

le profil Instagram

le profil Pinterest

le site internet

le twitter

Pour découvrir d’autres avis sur ce livre, je vous donne rendez-vous chez :

Livraddict

Booknode

babelio

mylibrary-online

Advertisements

4 réflexions sur “La petite boulangerie du bout du monde – Jenny Colgan

  1. Pingback: Récap’ de la semaine – 30 janvier 2017 au 5 févier 2017 | Les lectures de Blandine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s