Roman d’horreur – Arthur Ténor

Remporté il y a plusieurs années grâce à Vendredi Lecture, je n’avais pas encore pris le temps de découvrir ce roman. J’ai profité des vacances de Noël pour lire ce petit livre.

Roman d'horreur

Résumé (présentation de l’éditeur) :
Après une soirée « film d’horreur » hilarante, Valentin, Cédric et Zoéline, trois adolescents qui adorent frissonner de peur, vont vivre en live une expérience digne des meilleurs récits d’épouvante. Le décor est une maison sinistre à souhait, close comme un coffre-fort de l’enfer, et dont les damnés qui la hantent font froid dans le dos… De quoi les combler de bonheur ! Ou de peur… Car le pire, le monstre, le cauchemar pour de vrai, n’a rien d’un gag… Il n’a pas de visage, ne parle pas, n’émet aucun son en se déplaçant. Et lorsque se produit la rencontre… il est trop tard pour fuir.
Méfiez-vous de vos désirs, ils pourraient bien devenir réalité…

Première phrase :
« Ils s’étaient installés tous les trois côte à côte sur le grand canapé familial de la maison de Valentin Balista, l’hôte des lieux ce soir-là. »

Nombre de pages :
Scrinéo : 204 pages

Mon avis :
J’écris ma chronique plusieurs jours après avoir terminé ma lecture et je dois vous avouer qu’il ne me reste pas énormément de souvenirs de celle-ci.
Il s’agit d’un livre vraiment jeunesse mais qui laisse transparaître des émotions qui nous touchent tous quelque soit notre âge. Je parle bien évidemment de la peur mais aussi de l’amitié, de l’amour et de l’envie de montrer aux autres qu’on est capable de faire certaines choses rien que pour les impressionner.

Cette histoire est vraiment bien écrite et construite, je vous avoue ne pas avoir vu venir la majorité des éléments même si j’ai découvert avant les personnages la réponse à la plus grosse énigme du livre. J’ai régulièrement ressenti les émotions transmises par les personnages mais aussi par l’atmosphère de l’histoire. Plus d’une fois, j’ai eu peur toute seule dans mon lit…
Arthur Ténor mêle avec brio réalité et fiction, de ce fait il est assez difficile de savoir ce qui sort de l’imagination des personnages et ce qui est réel.

Côté personnage, je ne me suis pas vraiment prise d’affection pour eux, ils m’ont plutôt laissé indifférente. Trop jeunes pour que je m’identifie à eux et je ne leur ressemblais pas à leur âge. Pour autant, j’ai passé un assez bon moment de lecture en leur compagnie.

En bref :
Une lecture sympathique sur le moment mais dont je ne garderais pas un grand souvenir. J’ai découvert la plume de l’auteur et c’est avec plaisir que je le relirais.

Le moins :
Une histoire vite lue, vite oubliée.

Le plus :
L’auteur sait parfaitement faire ressentir les émotions à son lecteur.

L’auteur (présentation de l’éditeur) :

arthur-tenor

Arthur Ténor est un explorateur de l’imaginaire. Depuis qu’il publie des romans, il en a visité des contrées étranges (chez Les Fabuleux de Scrinéo Jeunesse, par exemple) et des mondes parfois aussi infernaux que l’enfer lui-même (sur les terres du comte Dracula, Plon Jeunesse). Il a voyagé dans le temps, à l’époque de Louis XVI ou de Philippe le Bel (séries A l’école des pages du Roy Soleil au Seuil Jeunesse ou Le Félin chez Lito), a vu de près les deux guerres mondiales (Il s’appelait le Soldat Inconnu chez Gallimard Jeunesse ou Mémoire vif chez Gulfstream), et a été témoin de terribles injustices (A mort l’innocent ! chez Oskar).
Jusqu’à ce qu’il entre dans la Maison de l’horreur, il pensait avoir tout vu et tout connu dans le registre du frisson… Comme il se trompait !

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à aller faire un tour sur :

son blog

son profil Facebook

son instagram

son twitter

La maison d’édition :
Créées en 2005 autour d’innovations numériques, les éditions Scrineo ont fait le chemin inverse de la tendance, en allant vers le papier, convaincues que le livre était le meilleur vecteur des idées, bien supérieur à Internet pour développer une réflexion.
Dès 2006, nous lancions nos premiers essais et documents sous le label Les carnets de l’Info, avec une réflexion sur la transmission et la mémorisation de l’information. C’est dans cette démarche que nous avons lancé en 2013 la revue l’éléphant, la seule revue de culture générale – c’est-à-dire traitant de tous les thèmes du savoir, les sciences, l’histoire, la littérature, la philosophie,…- en focalisant sur la mémorisation des connaissances (travaux menés avec le LEMC de l’université Lyon II) ; cette revue rencontre un succès croissant et son tirage est passé de 20 000 exemplaires en janvier 2013 à 40 000 ex aujourd’hui.
Le livre est aussi le lieu de l’émotion.
Depuis 2010, Scrineo se développe sur cet axe. La littérature. Littérature de genre, dans un premier temps, avec des auteurs exclusivement francophones. Pari un peu fou, alors que les traductions de l’anglais dominent largement ce secteur.
Nos thrillers ont tous été finalistes de prix, et quelques-uns lauréats (dont Contractors, prix Intramuros du festival de Cognac). Nos romans pour la jeunesse et les jeunes adultes, également récompensés par des prix prestigieux (Imaginales en 2013, Incorruptibles en 2012, Elbakin.net, Oriande, etc…) sont souvent couronnés de succès en librairie (plus de 50 000 exemplaires vendus pour Les Hauts Conteurs, 20 000 pour Le Livre de Saskia, 15 000 pour Le Puits des mémoires, qui deviennent des séries de référence de l’imaginaire français).
En septembre 2014, les éditions Scrineo publient Un livre, un arbre et des emmerdes de Julien Simonet, leur premier roman de littérature générale.
L’équipe de Scrineo compte aujourd’hui 7 personnes.
Les éditions Scrineo sont diffusées par Volumen depuis 2009

Pour en savoir plus, rendez-vous sur :

la chaîne Youtube

la page Facebook

le profil Google +

le profil Instagram

le site internet

le twitter

Pour découvrir d’autres avis sur ce livre, je vous donne rendez-vous chez :

Livraddict

Booknode

babelio

mylibrary-online

Publicités

Une réflexion sur “Roman d’horreur – Arthur Ténor

  1. Pingback: Récap’ de la semaine – 2 janvier 2017 au 8 janvier 2017 | Les lectures de Blandine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s