La nuit du sacre – Thierry Berlanda

Lorsque l’auteur m’a gentiment proposé de m’envoyer le dernier volet de sa trilogie, je n’ai pas pu refuser. Sans être totalement subjuguée par l’histoire de ce Prince fou, j’apprécie de découvrir les aventures de Jeanne et des autres enquêteurs de cette histoire.

la-nuit-du-sacre

Résumé (présentation de l’éditeur) :
Le Prince Akhavan veut plus que jamais redevenir l’enfant royal au destin brisé qu’il est resté au fond de lui. Or pour abolir la malédiction qui le frappe et renouer avec le destin glorieux de ses ancêtres, il lui faut trouver une mère digne de lui, et renaître dans son ventre. C’est ce but démentiel que Jean Lumet, dominant ses peurs, parvient depuis trois ans à contrecarrer. Or la guerre sans merci qu’elle lui mène n’aura-t-elle finalement servi qu’à prouver au Prince que la mère qu’il recherche n’est autre que Jeanne elle-même ?
Au moment où s’ouvre le spectaculaire procès Chodet, la meurtrière de la directrice de l’établissement spécialisé d’où le Prince s’était évadé dans le tome précédent, sur quels alliés Jeanne peut-elle compter ? Sur l’ex-commandant Falier rongé par la maladie ? Sur Paul, son ex toujours aussi peu fiable ? Sur Lartigue, le tout nouveau chef de section de la PJ ? Sur Nicolas Doliguant, le brillant avocat amoureux d’elle ? Sur l’équivoque et manipulateur professeur Bareuil ? L’un d’entre eux parviendra-t-il à éviter l’accomplissement du rite atroce de la résurrection du Prince ? Ou Jeanne devra-t-elle finalement ne compter que sur la force extraordinaire qui grandit en elle dans les situations d’extrême détresse ?

Première phrase :
« Maud Petridis écrase sa cigarette contre une barrière de sécurité aussi rageusement qu’elle visserait le cercueil de son ex.. »

Nombre de pages :
Numeriklivre : 284 pages

Mon avis :
Une fois de plus, j’ai eu un peu de mal à me remettre dans l’ambiance créée par l’auteur. Pour une fois, ce n’est pas de ma faute puisque j’ai lu le second tome au moment de sa sortie et que j’ai fait la même chose avec ce troisième tome. Heureusement, les événements essentiels sont vite revenus à moi et Thierry Berlanda m’a rapidement emporté dans une nouvelle quête.

Et oui, on le pensait loin mais non le Prince est toujours dans les parages prêt à terminer ce qu’il a commencé il y a maintenant trois ans : renaître du ventre d’une mère qui le mérite. C’est ainsi que Jeanne Lumet se retrouve à nouveau mêlée à cette enquête qu’elle avait pourtant envie d’oublier…

L’auteur n’a rien laissé au hasard, tous les éléments s’emboîtent les uns avec les autres, il apporte une réponse (positive ou négative) à toutes les pistes suivis par les différents enquêteurs.
Que ce soit niveau action ou réflexion, le lecteur et les personnages n’ont pas le temps de s’ennuyer. Il faut dire que le Prince étant prêt à tout, il ne faut pas perdre une minute pour remettre la main dessus.

Thierry Berlanda l’a annoncé il s’agit de la fin de la trilogie mais s’agit-il vraiment de la fin du Prince ? Le professeur Bareuil, Jeanne et sa famille, les enquêteurs et tous les protagonistes de cette macabre histoire en ont-ils réellement fini avec cette histoire ? Pour ma part, je suis persuadée que non. J’aime cette fin ouverte qui pourrait permettre à l’auteur de revenir un jour ou non à cette histoire qui m’a passionné.

En bref :
Voilà trois ans que le Prince sème la panique en région parisienne… L’auteur sonne la fin de cette macabre histoire avec talent. Je ne me suis pas ennuyée un seul instant, j’ai aimé poursuivre ce tueur en série, j’ai aimé découvrir les personnages et réfléchir avec eux.

Le moins :
La fin qui n’en est pas vraiment une.

Le plus :
La fin qui n’en est pas vraiment une (non, je ne me suis pas trompée, je trouve que c’est autant un plus qu’un moins).

L’auteur (présentation de l’auteur) :

Thierry Berlanda

Je suis né à deux pas de Paris, j’ai vécu longtemps à Sancerre (où habitent encore mes amis les plus proches), j’ai habité un peu partout en France et suis revenu à Paris, il y a quelques années, parce que c’est finalement ici que je me sens le mieux. Quand je n’écris pas de romans, j’écris des chansons ou des articles de philosophie publiés dans plusieurs revues spécialisées, ou encore je prépare les conférences que je donne ici ou là.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à aller faire un tour sur :
sa chaîne Youtube
sa page Facebook
son profil Facebook
son profil Google +
son twitter

La maison d’édition :

numeriklivres

Fondée et dirigée par Jean-François Gayrard depuis mai 2010, Éditions NL est une maison d’édition francophone qui publie aussi bien au format numérique qu’au format papier. Notre catalogue généraliste et grand public se décline en différentes collections dont les principales sont littérature générale, polar, SFFF, littérature sentimentale, littérature érotique et jeunes adultes.
Nos titres au format numérique (ebook) sont diffusés sur l’ensemble des plateformes légales de téléchargement, les grandes comme les petites. Ils sont disponibles également au format papier, à la commande, depuis notre site, sur Amazon ou auprès de votre libraire habituel.
À ce jour, nous avons publié à compte d’éditeur, des œuvres de fiction inédites de près de 80 auteurs de toute la francophonie, et nous explorons tous les jours, avec enthousiasme et exigence, de nouveaux univers littéraires pour les partager avec vous au fil des mois.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur :
le blog
la chaîne Youtube
la page Facebook
le profil Google +
le profil Instagram
le profil Pinterest
le site internet
le twitter

Pour découvrir d’autres avis sur ce livre, je vous donne rendez-vous chez :

Livraddict

Booknode

babelio

Merci à Thierry Berlanda pour sa confiance et l’intérêt qu’il porte à mon blog.

Publicités

Une réflexion sur “La nuit du sacre – Thierry Berlanda

  1. Pingback: Récap’ de la semaine – 15 octobre 2016 au 23 octobre 2016 | Les lectures de Blandine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s