L’affaire Aurore S. – Gilles Milo-Vacéri

Lorsque Gilles Milo-Vacéri m’a proposé de participer au lancement de son nouveau livre, j’ai accepté avec grand plaisir. Ainsi, j’ai pu faire partie des quelques blogueuses qui ont eu la chance de découvrir ce roman en avant-première.

L'affaire Aurore S

Résumé (présentation de l’éditeur) :
Qui est le tueur en série qui se cache dans la forêt de Rambouillet ?
L’amour, que l’on dit plus fort que tout, peut-il survivre ou vaincre la mort ?
Au commencement, une belle histoire d’amour. Grégoire, écrivain modeste abandonne tout et quitte sa Provence pour les Yvelines, afin de rejoindre Aurore, auteure de romances, dont il est tombé fou amoureux. Elle va quitter son compagnon pour construire leur couple et vivre leur amour librement. Mais contre toute attente, Aurore disparaît brutalement après un simple et banal e-mail de rupture.
Désespéré et au bord du suicide, Grégoire relève la tête quand il réalise que son dernier message est certainement un faux. Pire, il apprend qu’un tueur en série sévit en forêt de Rambouillet. Fou de colère, il est certain que la femme de sa vie a été assassinée par ce psychopathe. Et il sait qui se cache derrière le monstre… Alors la traque commence.
Miné par le chagrin, Greg ira au bout de l’enfer s’il le faut. Quelqu’un va devoir payer pour lui avoir volé le seul grand bonheur qu’il n’ait jamais connu.

Première phrase :
« La nuit était claire et il n’avait guère besoin de la lampe torche, glissée pour le moment dans la ceinture de son pantalon. »

Nombre de pages :
Editions du 38 : 310 pages

Mon avis :
Je suis plutôt partagée concernant cette lecture. L’auteur m’a clairement vendu ce livre comme celui que je ne pourrais pas lâcher une fois commencé. Malheureusement, cela n’a pas été le cas pour moi. Si ma lecture n’a pas été déplaisante, je n’avais aucune difficulté à poser ma liseuse lorsque je devais arrêter de lire. Pour autant, je n’ai pas passé un mauvais moment en compagnie de Grégoire et de la plume de Gilles Milo-Vacéri.

Je pense, sincèrement, que l’une des choses qui m’a posé problème c’est d’avoir lu la partie Confidences à mes lecteurs avant de commencer cette lecture. En effet, dans celle-ci, l’auteur nous annonce clairement qu’il a mêlé fiction et réalité. Puis, il nous dit que cette lecture ne sera pas totalement comprise par nous puisque tout au long de celle-ci il a glissé des messages cachées qui lui sont destinés à ELLE et uniquement à ELLE. Du coup, je crois que j’ai eu l’impression que Gilles Milo-Vacéri s’était servi de nous, lecteurs, pour écrire à cette femme plutôt que de lui écrire directement. Je ne sais pas si je suis très claire, donc désolée.
J’ai vraiment été perturbée de savoir qu’une partie de cette histoire était réelle tandis qu’une autre ne l’était absolument pas. Le problème c’est qu’il est bien difficile de démêler le vrai du faux.
C’est d’autant plus compliqué d’écrire cette chronique car je n’aime pas juger un fait réel sauf que là je suis dans l’incapacité de pouvoir séparer la réalité de la fiction. Ainsi, je souhaite m’excuser par avance auprès de l’auteur si je juge certains moments qui ont lieu dans sa vie.

Dans ce roman, il est difficile (décidément, c’est le maître mot de ma lecture) de savoir si c’est une enquête policière dans laquelle une histoire d’amour vient se mêler ou bien l’inverse. En effet, le livre est présenté comme un thriller mais dans le fond l’histoire d’amour prend plus de place que la partie tueur en série et enquête policière.
Je vais commencer (même si ça fait déjà un moment que je papote) par vous parler de l’histoire d’amour. Qui n’a jamais rêvé de tomber folle amoureuse d’un homme qui sera tellement fou amoureux de vous qu’il sera à prêt à tout ? Et quand je dis tout, c’est vraiment tout. C’est ici le cas pour Aurore et Grégoire. En effet, ce dernier est tellement amoureux de sa dulcinée que quand il lui dit qu’il est prêt à tout pour elle ce ne sont pas que des mots. Il va quitter son lieu de vie pour elle, il va la chercher partout quitte à se mettre en danger lorsqu’elle va disparaître… Si en théorie ça fait rêver, en pratique ça fait un peu peur aussi. Peut-être est-ce parce que je n’ai jamais été amoureuse à ce point-là mais j’avoue que si au début j’ai été charmée par le comportement fou amoureux de Grégoire, il m’a vite lassé. J’en ai rapidement eu marre de l’entendre raconter à quel point il se languissait d’amour pour Aurore, je l’ai même parfois trouvé pathétique et assez peu tolérant. Son comportement avec Sandrine m’a très souvent agacé. Il a un côté donneur de leçon que j’ai trouvé assez insupportable.
Concernant la partie thriller et enquête policière, je l’ai beaucoup aimé même si j’aurais aimé qu’elle soit plus présente. En effet, je l’ai trouvé trop au second plan par rapport aux sentiments de Grégoire. J’ai aimé passer du temps en compagnie de Sandrine et de Marc, deux personnages très sympathiques. J’aurais aimé suivre plus l’enquête, qu’elle ait plus d’intérêt dans ce livre. D’autant plus que l’on sent que Gilles Milo-Vacéri maîtrise vraiment l’écriture du thriller et de l’enquête policière. C’est la première fois que je lis un thriller de l’auteur et je le referais avec grand plaisir.
Un dernier point concernant les moments dans la tête du tueur en série. Je les ai trouvés intéressant pour l’histoire. Il rajoute un plus à ce livre.

Je suis désolée si cette chronique vous paraît quelque peu décousue mais elle a été très compliquée à écrire. Pas parce que je ne voulais pas froisser l’auteur mais parce que le fait de ne pas savoir si c’était de la réalité ou de la fiction dont je parlais me gênait vraiment.

En bref :
Je reste mitigée après cette lecture. J’ai eu le sentiment d’être de trop, en tant que lectrice, par rapport aux raisons qui ont poussé l’auteur à écrire cette histoire. Parallèlement, j’ai aimé découvrir l’enquête, participer à la recherche de ce tueur en série. Par contre, l’histoire d’amour n’a pas su me séduire notamment à cause de la personnalité de Grégoire, le personnage principal. Peut-être que j’attendais trop de cette lecture… et qu’elle saura mieux vous plaire.

Le moins :
J’ai vraiment eu beaucoup de mal avec Grégoire qui n’arrête pas de se languir de sa belle.

Le plus :
Gilles Milo-Vacéri est vraiment doué pour écrire des enquêtes policières.

L’auteur (présentation de l’éditeur) :

Gilles Milo-Vacéri

Gilles Milo-Vacéri a eu une vie bien remplie. Après des études de droit, il vit pendant quelques années de multiples aventures au sein de l’armée puis entame une série de voyages sur plusieurs continents afin de découvrir d’autres cultures.
C’est un auteur protéiforme, explorant sans cesse de nouveaux territoires. Le polar ou le thriller, le roman d’aventures inscrit dans l’Histoire ancienne ou plus contemporaine, les récits teintés de fantastique, se sont imposés à lui en libérant complètement sa plume de toutes contraintes et révélant un imaginaire sans limites. Au-delà d’une trame souvent véridique, le suspense et les intrigues s’imposent dans ses romans, apportant une griffe particulière à ses publications. Un pied dans la réalité la plus sordide, l’autre dans un univers étrange où tout peut devenir possible, Gilles Milo-Vacéri surprend ses lecteurs avec des textes au réalisme angoissant.
Il aime conserver un lien étroit et permanent avec son lectorat, comme lors des dédicaces au Salon du livre de Paris, lors de rencontres en province ou grâce à sa présence sur les réseaux sociaux et son blog officiel qu’il anime très activement.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à aller faire un tour sur :
son blog
sa page Facebook
son profil Google +
son twitter

La maison d’édition :

Editions du 38

Les éditions du 38 se veulent volontiers hybrides, nativement numériques mais sans ostracisme, et avec l’idée d’explorer toutes les passerelles possibles entre les différents formats de publication.
La diversité et le foisonnement des écritures à l’heure actuelle rendent le rôle de l’éditeur encore plus essentiel, et même déterminant. C’est ce regard professionnel sur les textes et cet échange avec les auteurs que nous avons l’ambition de défendre, pour apporter aux lecteurs un plaisir de lecture décuplé et créer un catalogue généraliste et de qualité.
Pluralité des cultures, pluralité des écritures, les titres que nous proposons ici sont le reflet de toutes les diversités qu’il nous appartient de mettre en avant, en réponse à la pluralité des lectures. Différentes collections sont donc amenées à se développer. Et puis, grâce encore à la pluralité des formats de publication, certains ouvrages n’existeront qu’en numérique, d’autres se déclineront en version numérique et papier.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur :
la chaîne Youtube
la page Facebook
le profil Google +
le profil Instagram
le site internet
le twitter

Pour découvrir d’autres avis sur ce livre, je vous donne rendez-vous chez :

Livraddict

Booknode

babelio

Merci à Gilles Milo-Vacéri et aux éditions du 38 pour leur confiance et l’intérêt qu’ils portent à mon blog.

Publicités

10 réflexions sur “L’affaire Aurore S. – Gilles Milo-Vacéri

    • Nous ne sommes que deux (si j’ai bien tout suivi) à ne pas avoir eu de coup de cœur pour l’instant donc ça vient peut-être de nous et pas du livre… mais ce n’est pas moi qui t’encouragerais à lire ce livre. Si tu veux découvrir l’auteur, d’autres sont bien mieux.

      J'aime

  1. bonsoir, je réponds ici à votre reponse de ma petite critique sur votre chronique, je conçois que le mot dénigrer n’est pas tout à fait approprié, quand au reste si vous aimez donner un avis sur le travail des autres, vous devez avant accepter qu’on puisse en faire de même pour vous, Mon petit mot etait un « sourire » sans plus,

    J'aime

    • Je n’ai pas de problème avec le fait que vous donniez votre avis sur ma chronique, c’est le jeu quand c’est publié sur internet. Par contre, je n’ai manqué de respect à aucun moment à l’auteur, j’ai argumenté chacun de mes points. Vous avez seulement dit que je dénigrer (le livre, l’auteur ? vous ne précisez pas) sans aucun argument. C’est finalement de plus en plus compliqué de chroniquer des livres d’auteurs français car si on n’aime pas soit c’est l’auteur soit c’est les « groupies » qui viennent râler parce que ce n’est pas un coup de cœur. Oui, je dis groupie car vous n’avez pas encore lu le livre donc comment pouvez-vous savoir que ce livre de l’auteur vous plaira autant que les autres ? Votre mot un « sourire » ? Pour l’auteur sûrement pas pour moi donc ça me paraît logique que je réponde…

      J'aime

  2. Non le sourire etait sur ce que j’écrivais qui n’était pas méchant du tout, et je me suis excusée sur le mot dénigrer et je n’ai jamais dit que vous aviez manqué de respect à qui que ce soit, vous dites que j’ai râlez comme une groupie, de bientot « 64 ans » vous savez ma génération a du respect pour tout le monde et je ne m’étalerez pas plus à justifier un droit d’écrire sur le talent d’un ecrivain que j’apprécie. merci

    J'aime

    • Il n’y a pas d’âge pour être une « groupie »… En aucun cas, j’ai remis en cause le talent de Gilles Milo-Vacéri. C’est uniquement l’histoire qu’il propose dans L’affaire Aurore S qui ne m’a pas plu.
      Je vous souhaite une bonne journée.

      J'aime

  3. Pingback: Top 10 – Vendredi 14 octobre 2016 | Les lectures de Blandine

  4. Pingback: Récap’ de la semaine – 7 octobre 2016 au 14 octobre 2016 | Les lectures de Blandine

  5. Pingback: Portrait chinois – Gilles Milo-Vacéri | Les lectures de Blandine

  6. Pingback: Nouvelles do Brasil – Angéla Morelli, Julien Tubiana, Gilles Milo-Vacéri, Emily Blaine, Matthias Claeys, Valéry K. Baran, Anne Rossi et Sylvie Géroux | Les lectures de Blandine

Et si on discutait ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.