Un weekend (24 et 25 septembre 2016), deux salons du livre – Les Aventuriales de Ménétrol et Plaisir de lire à Montluçon

Oui, je sais ce weekend commence à dater et vous pensiez même que vous n’auriez jamais ce compte rendu de ces deux salons du livre mais si le voilà. Il faut dire que s’absenter tout un weekend m’a mis très en retard dans la tenue du blog et dans mes lectures. Il m’a donc fallu rattraper ce retard, puis trouver une place dans le planning bien chargé du blog et enfin rédiger cet article. J’arrête de vous faire languir et je vous emmène avec moi dans le Centre de la France.

Mon périple a commencé le vendredi soir en sortant du travail. Je suis passée chercher ma maman chez elle puis direction l’Allier (environ deux de route), chez mon père. C’est une petite soirée tranquille en famille qui m’attendait.
Après une petite nuit et un réveil avant le réveil (que voulez-vous, quand il est question de salon du livre, je suis pire qu’une enfant le jour de Noël), je me suis préparée tranquillement pour aller au premier salon du weekend : Les Aventuriales de Ménétrol.

20160924_182859

C’est plutôt bien chargée que j’ai pris la route aux alentours de 9h, le salon se trouvant à une petite heure de route de chez mon père. J’avais donc prévu de quoi caler mon estomac, au cas où, de quoi m’hydrater, mon GPS histoire de ne pas me perdre, mon appareil photo pour immortaliser les rencontres, mon badge de blogueuse (bien utile pour engager la conversation, parfois), mon exemplaire de Hors de question et du collector du second tome des Larmes rouges de Georgia Caldera afin d’avoir mes dédicaces. Et comme, je suis super sympa, j’avais aussi emmené l’exemplaire de Hors de question de Ussy82 pour lui faire dédicacer. Sans oublier ma lecture du moment au cas où (autant vous dire qu’elle ne m’a pas servi).

img_20160924_080841

Comme avant chaque salon du livre, j’avais été faire un tour sur le site internet pour repérer les auteurs qui m’intéressaient mais aussi en apprendre plus sur l’événement puisque je ne le connaissais pas du tout. Il était indiqué que pour des raisons de sécurité, les visiteurs devaient aller se garer sur le parking du Carrefour situé à proximité puis se rendre au salon à pied par un itinéraire présenté sur le site. Comme je suis une personne disciplinée, je me suis donc diriger sur le parking du centre commercial. Je suis arrivée cinq minutes avant l’ouverture du salon. Super, je suis dans le temps. Sauf que impossible de trouver le passage souterrain par lequel je devais rejoindre le salon. Après avoir passé plus de dix minutes à tourner en rond autour du parking, je me suis dirigée vers l’accueil afin qu’on me guide. Là le gag, personne n’a su me dire où était le souterrain, personne ne semblait au courant qu’on pouvait venir se garer là… A 10h30, j’ai fini par reprendre ma voiture et j’ai été me garer sur le parking de l’Eglise, à côté de l’événement. Ca y est ma journée pouvait enfin commencer !
Je ne suis pas du genre à psychoter donc cela ne m’a pas dérangé mais n’importe qui pouvait rentrer dans le salon avec n’importe quoi. En effet, niveau sécurité il n’y avait aucun dispositif. Le parking autour du salon était tout simplement réservé aux intervenants. D’ailleurs, quand je suis repartie, il y avait plein de voitures garées sur le bas-côté autour de la salle, donc bon…

A l’entrée, on m’a donné un programme numéroté de l’événement. J’étais la vingtième personne à pénétrer dans l’antre des Aventuriales. C’était la première fois que je participais à un petit salon, j’ai donc été surprise par la petite taille de l’événement. En effet, par rapport à Montreuil ou Livre Paris, ça m’a vraiment fait bizarre. L’avantage c’est qu’on peut programmer le salon sur une demi-journée par contre côté budget, on ne dépense pas forcément moins…
Une fois arrivée, je me suis empressée d’aller retrouver Georgia Caldera avec qui j’ai passé la matinée à papoter puisque le salon était assez calme (évidemment, je la laissais échanger avec ses lecteurs aussi). J’en ai aussi profité pour faire dédicacer mes livres et celui de Ussy82.

20160924_114244 dscn1212

img_20161009_194809 img_20161009_194657

L’heure du déjeuner est arrivée très rapidement. J’ai eu la chance de manger entre Georgia Caldera et Jean-Luc Marcastel et face à Cassandra O’Donnell. Sur la même table, se trouvait aussi Arthur Ténor. C’était un déjeuner vraiment très sympathique. Je n’ai pas fait ma groupie (et oui, je sais me tenir) donc pas de photo, désolée.

De retour au salon, il y avait un peu plus de monde. J’ai donc laissé Georgia Caldera travailler et je suis partie faire mes achats.
J’ai commencé avec Cindy Van Wilder. Une auteure que je ne connaissais pas jusqu’à il y a quelques semaines. En effet, j’ai entendu parler d’elle sur une vidéo qui parlait de Memorex. Elle est vraiment très sympa.

dscn1218 img_20161009_195722

Je suis ensuite passée chez Cassandra O’Donnell (où j’ai dû patienter un peu) pour acheter le troisième tome de Rebecca Kean ainsi que Les aventures improbables de Julie Dumont (pour Ussy82).

dscn1221 img_20161009_195832

J’ai aussi fait un rapide arrêt chez Mathieu Guibé pour Ussy82 mais j’ai oublié de faire des photos, désolée. Oui, je ne suis pas encore une super reporter mais promis, je vais essayer de faire des efforts.

J’ai ensuite retrouvé Marine du Puy des livres avec qui nous avons fait un petit tour rapide du salon avant de nous installer dehors pour papoter. J’avais déjà croisé Marine à Livre Paris 2016 mais nous n’avions pas pu beaucoup échanger (pour cause de planning chargé), c’était donc très sympathique.

dscn1222

Après un nouveau papotage avec Georgia Caldera, j’ai repris la route pour rentrer. Mes parents m’attendaient pour un petit restaurant très sympa.

dscn1216

Dimanche après-midi, j’ai pris la direction de Montluçon. Cette fois, le trajet n’était pas en solitaire puisque ma maman m’accompagnait. Elle avait envie de découvrir ce que c’était un salon du livre, d’en découvrir l’ambiance. Après une vingtaine de minutes de trajet, nous voilà arrivées au Centre Athanor, lieu du salon

20160925_161124

Cette fois, j’ai été moins surprise par la petite taille du salon. Est-ce parce que la veille c’était déjà le cas ou tout simplement parce que je m’y attendais ?
Nous avons commencé par faire un petit tour, histoire de repérer les livres qui pourraient m’intéresser. Ayant dépensé l’intégralité du budget prévu pour le weekend, la veille, je devais faire des choix. Je vous avoue que j’allais à ce salon surtout pour montrer à ma maman ce que c’était. Je ne pensais pas repartir avec des livres. Finalement, je crois que si je m’étais écoutée j’aurais dépensé bien plus à celui-ci qu’à celui de la veille.
Une fois le tour du salon effectué, je suis revenue vers Brigitte Baumont où j’ai acheté Un ange sous influence et ma maman a pris Julie.

dscn1224 img_20161009_195915

Puis je suis allée voir Thomas Andrew où j’ai hésité longuement entre deux livres avant de finalement prendre Phoebus Mortel.

dscn1225 img_20161009_200007

J’ai terminé ce salon avec Sebastien Bernadotte et le premier tome de Agnès Price.

dscn1226 img_20161009_200030

Un weekend vraiment génial ! Je garderais de très bons souvenirs de ces deux salons que je referais certainement avec plaisir.

dscn1259

Publicités

7 réflexions sur “Un weekend (24 et 25 septembre 2016), deux salons du livre – Les Aventuriales de Ménétrol et Plaisir de lire à Montluçon

  1. Pingback: Récap’ de la semaine – 7 octobre 2016 au 14 octobre 2016 | Les lectures de Blandine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s