Portrait chinois – Céline

J’étais à la recherche de participants pour ce rendez-vous mensuel, quand Céline, une abonnée de ma page Facebook, avec qui j’échange régulièrement a proposé de participer. C’est avec grand plaisir que je lui ai ouvert mon blog, curieuse d’en apprendre plus sur ses goûts livresques.

Portrait chinois de Céline :

Si tu étais un écrivain ?

Emily Blaine

Emily Blaine ! Cette auteure de romance, que j’ai rencontrée à différentes reprises, est un concentré de bonne humeur ! Ses histoires sont de vrais « feeling good », des romans à lire quand on a besoin de se sentir bien, de rire, de reprendre goût à la vie.

Si tu étais un roman ?

Harry Potter à l'école des sorciers

Harry Potter… sans hésiter ! C’est une série qui m’a fait devenir lectrice… Du jour où j’ai mis le nez dans le tome 1 de Harry Potter, je n’ai plus jamais passé un jour sans lire. J’ai donc grandi avec Harry… Je ne compare plus chacune de mes lectures à cette série comme j’ai pu le faire les premières années, ceci dit !

Si tu étais un genre littéraire ?
La Fantasy, pour son côté merveilleux, sa magie, et ce que cela touche au plus profond de nous : nos rêves d’enfants.
La Romance, parce qu’elle finit toujours bien, qu’elle réunit ceux qui ne se seraient jamais rencontrés, leur en fait connaître plus sur eux-mêmes, fait se trouver les personnages dans leur vie amoureuse… Ça c’est pour le côté fleur bleue, romantique… et parce qu’elle fait résonner, cette fois, nos rêves d’adultes.

Si tu étais un héros de littérature ?
Lyra Belacqua, dans La Croisée des Mondes, de Philip Pullman, parce qu’elle m’a touché dans la recherche de ses origines, dans sa découverte du monde (des mondes!) puis de l’amour. C’est une jeune fille très émouvante, et ses aventures me font pleurer à chaque fois que je les relis…
Et Ayla, dans Les Enfants de la Terre, de Jean Auel. Ayla est d’abord une petite orpheline, élevée par des gens différents. Elle découvre un univers préhistorique, des émotions inconnues, cherche à en savoir plus sur son peuple et ses origines, tout en menant ses aventures dans un monde dangereux.

Si tu étais une ponctuation ?

point-d-exclamation

Le point d’exclamation ! Je l’utilise très (trop ?) souvent, il est un peu le marqueur de mon enthousiasme, notamment quand je parle de mes lectures. Et puis c’est une ponctuation qui marque les actions, les retournements de situation, autant de passages qui mènent l’intrigue des romans.

Si tu étais une langue ?
Le français, pour plusieurs raisons : ses racines latines, sa myriade de possibilités, mais aussi sa poésie, car je ne connais pas d’autre langue dans laquelle un simple poème peut me faire monter les larmes aux yeux ou me faire dresser les poils des bras…

Si tu étais un conte de fée ?

La belle au bois dormant

La belle au bois dormant… Je reste charmée par le baiser du prince, le château en sommeil pendant 100 ans… Terriblement romantique !

Si tu étais une couverture de livre ?

Alors là…. Impossible d’en mettre une seule… La couverture c’est LE truc qui me donne envie de lire un livre.

Damnés, tome 1 Damnés, tome 2 Damnés, tome 3

Celles de la série Damnés, de Lauren Kate, font partie de mes préférées,

The mortal instruments, les origines, tome 3

tout comme celle du tome 3 de The Mortal Instruments, de Cassandra Clare. Elle est somptueuse.

La voleuse de secrets

La dernière en date : La Voleuse de Secrets, de Brenda Drake.

Si tu étais une maison d’édition ?

bragelonne Milady

Là ça devient compliqué… Je ne suis pas attachée à une maison d’éditions en particulier.
Peut-être Bragelonne, qui gère le label Milady, entre autres. Leurs opérations régulières de livres électroniques à 1€ permet de découvrir de nombreux auteurs, que l’on aurait peut-être pas découverts autrement. Outre la notion financière, c’est une maison qui offre de différents genres littéraires.

Si tu étais un accessoire de lecture ?
Une liseuse… La mienne me suit partout, tout le temps ! Prend peu de place dans mon sac de maman débordée, entre lingettes et petites voitures, ne craint rien avec sa protection cuir, et me permet d’avoir toujours quelques lectures différentes avec moi.

Donne-nous envie de découvrir ton blog…
Pas de blog à vous faire découvrir cette fois… Il est possible que je m’y mette un jour, mais je reste pour l’instant sur les sites et forums qui me permettent de partager mon avis sans avoir toute la logistique à gérer.

Si certains d’entre vous (que vous soyez auteur, blogueur ou lecteur) ont envie de participer à ce rendez-vous mensuel, n’hésitez pas à me contacter par mail ou sur Facebook.

Publicités

Une réflexion sur “Portrait chinois – Céline

  1. Pingback: Récap’ de la semaine – 16 juillet 2016 au 22 juillet 2016 | Les lectures de Blandine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s