Les abris de jardin de Martin – Pascale Bougeault

Un livre pour enfant acheté par hasard lors d’un salon jeunesse. Un petit cadeau pour les Pâques de mon neveu de cœur qui a un petit hérisson qui a élu domicile dans son jardin.

Les abris de jardin de martin

Résumé (présentation de l’éditeur) :
Si les escargots portent leur maison sur le dos, où dorment les autres animaux ?
Martin a de nombreux amis dans son jardin : des hérissons, des coccinelles, un écureuil, des oiseaux… Quand il joue dans l’herbe au milieu des arbres, il se demande comment s’organise tout ce petit monde : c’est l’occasion pour son papa de le lui expliquer en fabriquant un nichoir, un hôtel à un insecte, un nid à hérisson. Une journée riche en bricolage pour aider et abriter toutes les petites bêtes du jardin, les connaître et les reconnaître.

Première phrase :
« Dans le jardin de Martin, il y a de nombreuses petites bêtes. »

Nombre de pages :
Eyrolles : 22 pages

Mon avis :
Les abris de jardin de Martin est un petit livre éducatif. Il raconte comment Martin et son papa construisent des abris pour les différents animaux présents dans leurs jardins. Chaque page est accompagnée de vignettes pour donner des informations soit sur certains termes comme nocturne ou diurne soit sur ce qu’il faut et comment faire pour construire l’abri.

Ce livre peut donc être lu de différentes façons. Il peut soit permettre à l’enfant de découvrir les différents animaux soit servir d’accompagnement pour construire des abris à ses derniers.

Le vocabulaire utilisé est simple et adapté aux enfants sans pour autant les prendre pour des imbéciles. Une définition des mots plus compliqués est présente à chaque fois sans oublier les dessins qui permettent une meilleure compréhension.

En bref :
Un livre pour enfant différent de ce dont j’ai l’habitude de vous parler. Les abris de jardin de Martin ne raconte pas une histoire mais apprend aux enfants à connaître les animaux et à leur construire des abris.

Le moins :
Les explications sont assez rapides que ce soit sur les animaux ou sur la façon de comprendre comment construire les abris.

Le plus :
L’enfant peut ensuite mettre en application ce qu’il a vu dans le livre. Papa et maman préparez-vous à bricoler avec vos loulous après avoir lu ce livre.

L’ auteure (présentation du site de l’auteure) :
Pascale Bougeault
Après des études d’architecture et d’histoire de l’art qui ont alimenté sa culture et aiguisé ses dons d’observation, Pascale Bougeault, grande voyageuse devant l’Eternel, remplira ses carnets de nombreux croquis pris sur le vif, pleins de sagacité et d’humour, réalisés d’un pinceau rapide inondé d’aquarelle. Ces vues de paysages et d’architectures alternent avec de savoureux détails de la vie quotidienne et mériteraient d’être publiés comme le fut le « carnet du monde » consacré à la Guyane, édité par Albin Michel en 1992 dans une passionnante collection hélas ! disparue .Car elle a voyagé aussi en Inde, puis en Italie où elle fait de nombreux séjours, en Grèce, au Togo, au Mali, à Tahiti, aux Antilles, et, plus récemment, au Maroc et en Algérie. D’où son intérêt pour les Arts premiers auxquels elle a consacré un remarquable Petit catalogue réédité par L’Ecole des loisirs au printemps 2008.
Ses souvenirs de voyage ouvrent son jeune lectorat aux civilisations d’ailleurs . L’Afrique lui a inspiré le climat et les tissus de ses adaptations de Kipling et des contes peuls, ainsi que la série, craquante, des Mimi. Des Antilles, elle a rapporté Lucette avec son joyeux Carnaval. Mamzelle et Peppino rendent compte avec allégresse de la présence animale dans la vie des petits caribéens.
C’est au Japon qu’elle a puisé l’inspiration des scènes du Bain. La plupart des livres qu’elle a écrits et illustrés avec grâce, légèreté et sensibilité prennent leur source dans sa vie personnelle comme les émouvants Croquis de maternité publiés aux éditions du Seuil.
Après une série d’aquarelles représentant les femmes de Beau Fraisier, un quartier populaire d’Alger, une récente résidence à Saint-Quentin-en-Yvelines lui a permis de continuer cette exploration de la vie quotidienne des familles maghrébines. Ces dessins, accompagnés de textes du poète Habib Tengour, feront bientôt l’objet d’un livre aux Editions de l’Amandier.
Elle a aussi généreusement suivi les tribulations des sans -papiers regroupés dans le gymnase de Cachan, d’où les beaux portraits des « Reines du gymnase » regroupés dans une exposition itinérante.
De son expérience de bibliothécaire, elle garde d’indéniables qualités de conteuse et une présence pédagogique précieuse dans les animations qu’elle mène avec brio auprès de jeunes publics qu’elle initie adroitement à l’ethnologie, à l’exotisme et au respect de l’Autre..

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à aller faire un tour sur :
son profil Facebook
son site internet

La maison d’édition :

Eyrolles
Une entreprise familiale et indépendante
Eyrolles est une référence pour les professionnels des nouvelles technologies, de l’informatique, de l’entreprise et de la construction. Il occupe une place de premier plan dans des domaines aussi variés que la mode, le design, le graphisme, la photo, les loisirs créatifs, le bricolage, le développement personnel, la santé et le bien-être. Indépendant depuis sa création en 1925, à la fois éditeur, diffuseur et libraire, le groupe Eyrolles figure dans le top 20 de l’édition française.
Notre ligne directrice consiste à proposer des contenus de référence à un public exigeant, désireux d’approfondir ses connaissances, à titre professionnel ou simplement pour cultiver ses passions. Du monde de l’entreprise à celui des nouvelles technologies numériques, du développement personnel au design et à l’art de vivre, notre ambition est d’offrir à nos lecteurs les meilleurs outils de compréhension et d’application. En nous appuyant sur l’excellence de nos auteurs.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur :
la page Facebook
le site internet
le twitter

Pour découvrir d’autres avis sur ce livre, je vous donne rendez-vous chez :
D'autres avis

Booknode

babelio

Advertisements

2 réflexions sur “Les abris de jardin de Martin – Pascale Bougeault

  1. Pingback: Récap’ de la semaine – 19 mars 2016 au 26 mars 2016 | Les lectures de Blandine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s