Les mystérieuses, tome 2 : Jeux de miroir – Stella Knightley

Ayant beaucoup aimé le premier tome, c’est avec plaisir que j’ai commencé la lecture de ce second. Quelques soucis techniques (un PDF ne permettant pas de lire certains passages sur ma liseuse) m’ont presque fait abandonner ma lecture. Heureusement, des blogueuses m’ont envoyé leur Epub pour que je puisse poursuivre ma lecture. Un grand merci à elles.

Les mystérieuses, tome 2

Résumé (présentation de l’éditeur) :
Lasse de courir après un homme qui ne cesse de se dérober et la condamne à des amours virtuelles, Sarah décide de renoncer à cette histoire qui vire à l’obsession. Elle se rend à Paris où elle mène des recherches sur une célèbre courtisane du 19ème siècle. S’efforçant d’oublier l’insaisissable Vénitien, elle renoue avec son ex. Mais cette relation tumultueuse placée sous le signe du fantasme peut-elle la détourner durablement de Marco Donato ? Alors qu’elle découvre d’étonnants parallèles entre sa vie et celle de cette beauté fatale, Sarah s’interroge sur l’identité du mécène qui finance le film dont elle écrit le scénario. Cette fois, elle est bien décidée à démasquer l’homme qui se cache de l’autre côté du miroir…

Première phrase :
« La salle Favart de l’Opéra-Comique était comble, ce soir-là, malgré ses dorures, elle évoquait une volière ; elle était pleine à craquer de la meilleure société parisienne, semblable d’aspect à de charmants colibris, mais dont le jacassement la rapprochait plutôt des pies. »

Nombre de pages :
Milady : 281 pages

Mon avis :
Il est tout à fait possible de lire ce second tome sans avoir lu le premier. Cela pour plusieurs raisons.
Tout d’abord, l’auteure fait de très nombreux rappels. Beaucoup trop à mon goût. Certains d’entre eux sont d’ailleurs inutiles à la compréhension de l’histoire présentée ici. Ce point m’a énervé car j’avais l’impression de relire un livre déjà lu alors que je n’avais qu’une envie en apprendre plus grâce à ce nouveau tome.
Ensuite, bien qu’il y ait des liens entre les deux histoires, elles sont suffisamment différentes pour pouvoir les apprécier indépendamment.

Nous retrouvons Sarah à Paris où elle travaille pour un producteur hollywoodien qui souhaite faire un film sur une courtisane française du 19ème siècle.
J’ai adoré découvrir Augustine et sa vie. Je me suis très rapidement attachée à elle, avec l’envie d’en savoir plus sur son histoire. Je ne suis pas fan des romances historiques mais la façon dont est racontée la vie de cette jeune femme me fait bien vite oublier que nous ne sommes pas dans du contemporain.
Pour ce qui est de l’histoire de Sarah, je suis plus mitigée. Notamment à cause des nombreux retours en arrière déjà connus mais aussi parce que de ce fait, l’histoire présente n’avance pas. De plus, j’ai trouvé que son histoire était souvent liée à des coïncidences bien trop grosses pour être réalistes. L’auteure a fait dans la facilité.
Evidemment, Marco est de nouveau de la partie. Si son côté mystérieux du premier tome m’avait séduite, ce n’est pas le cas dans ce second tome. J’ai plutôt été agacée par son comportement. Je n’ai pas eu assez de réponses le concernant.

Comme pour le premier tome, j’ai aimé l’alternance entre les aventures de Augustine et celles de Sarah. Stella Knightley arrive à faire des concordances avec la vie des deux jeunes femmes. C’est très sympa de voir que certains questionnements de Sarah sur sa propre vie viennent grâce à ces lectures sur celle de Augustine.
Un petit point rapide sur les scènes érotiques. Elles sont assez peu nombreuses mais très bien écrites. Jamais aucune vulgarité. Elles sont très agréables à lire.

En bref :
Bien qu’il y ait eu trop de rappels concernant le premier tome et que de ce fait l’histoire du second n’avance que très peu, j’ai passé un agréable moment de lecture. Notamment grâce à Augustine. Je lirais avec plaisir le troisième tome pour en apprendre plus sur une nouvelle courtisane. Et oui, cette fois, ce n’est pas l’histoire de Marco et Sarah qui m’intrigue.

Le moins :
J’ai eu à de trop nombreuses reprises, l’impression de relire le premier tome.

Le plus :
Un parallèle entre deux histoires et deux époques très agréable à lire.

L’auteure (présentation de l’éditeur) :
Stella Knightley vit à Londres. Elle a écrit vingt-six romans publiés sous divers pseudonymes. Dans la trilogie Les mystérieuses, les histoires d’illustres libertines du temps passé s’entremêlent aux destins d’héroïnes contemporaines qui, s’abandonnant à la passion, ne reculent devant aucune expérience érotique. Une série addictive qui ravira les fans de Cinquante nuances de Grey.

La maison d’édition :
Milady
« Le label Milady a été créé par les éditions Bragelonne le 6 juin 2008. Il est spécialisé comme la maison mère dans la publication de livres de fantasy, de terreur et de science-fiction. Il publie des titres en grand format et en poche, des textes inédits, des rééditions et des licences. »

Pour en savoir plus, rendez-vous sur :
le blog
la page Facebook
le site internet

Pour découvrir d’autres avis sur ce livre, je vous donne rendez-vous chez :

D'autres avis

Booknode

babelio

Merci aux éditions Milady et à Aurélia pour leur confiance et l’intérêt qu’elles portent à mon blog.

Ladies Club

Publicités

Une réflexion sur “Les mystérieuses, tome 2 : Jeux de miroir – Stella Knightley

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s