Twisted love, tome 1 : Sous influence – A. Meredith Walters

Dès la lecture du résumé de ce premier tome, j’ai tout de suite eu envie de découvrir ce livre. Malheureusement, le manque de temps pour lire m’a empêché de dévorer aussi vite que j’en avais envie cette histoire.

Twisted love, tome 1

Résumé (présentation de l’éditeur) :
Aubrey ne s’est jamais remise de la mort de sa sœur. Des années après le drame, elle reste persuadée qu’elle aurait pu faire quelque chose pour éviter l’overdose qui lui a coûté la vie. En quête de rédemption, Aubrey étudie les mécanismes de l’addiction et anime un groupe de parole dans l’espoir de venir en aide à des jeunes et de leur épargner le sort qu’a connu sa sœur. C’est là qu’elle rencontre Maxx, un bad boy au passé sombre, drogué et dealer. Il incarne son pire cauchemar, mais elle se sent irrésistiblement attirée par lui…

Première phrase :
«Une seule fois, jurai-je en sentant l’aiguille me caresser la peau. »

Nombre de pages :
Milady : 415 pages

Mon avis :
Le titre de ce premier tome est parfaitement bien choisi. En effet, les deux personnages principaux sont tous deux sous l’influence de quelque chose ou de quelqu’un.
Aubrey, notre héroïne se retrouve bien vite sous l’influence de Maxx, notre héros. Bien que cette première fasse tout pour se tenir éloignée de ce jeune homme, elle est irrésistiblement attirée par lui. Pourtant, elle sait qu’il ne va que lui apporter des problèmes. Malgré tout, très rapidement, elle ne peut plus vivre sans lui. Il occupe ses pensées. Elle est prête à tout même à risquer un avenir professionnel qu’elle souhaite tant.
De son côté, Maxx est totalement sous l’influence de la drogue. Il vit grâce à elle et pour elle. Il sait parfaitement qu’elle le détruit peu à peu mais il est certain de pouvoir arrêter quand il le souhaite. Il est entièrement dans le déni. Nous allons assister peu à peu à sa descente en enfer même si il essaye de la retarder au maximum.

Petit à petit, dans ce premier tome, nous apprenons à connaître Aubrey et Maxx. Je les ai tantôt appréciés, tantôt détestés. J’ai parfois été d’accord avec leur choix, d’autres fois non.
J’ai beaucoup aimé leur psychologie qui est vraiment bien travaillé. En effet, si l’histoire en elle-même n’a rien de vraiment exceptionnelle, j’ai apprécié le travail fourni par l’auteure pour rendre ses deux personnages réels.

La drogue est le thème principal de ce roman. Elle est présente du prologue à l’épilogue, sans elle ce livre n’a pas lieu d’exister. J’ai trouvé intéressé la façon dont l’auteure l’aborde. On sent qu’elle ne juge absolument pas les toxicomanes, elle n’essaie pas non plus de leur trouver une excuse mais essaye d’apporter des explications à leur comportement à travers l’histoire de Maxx. Bien évidemment, il s’agit d’un roman et non d’un témoignage. Il ne s’agit pas non de LA vérité mais je suis positivement surprise par la façon dont le sujet est traité.

Au début, j’ai eu un peu de mal avec le style de A. Meredith Walters sans trop savoir pourquoi. Je me suis finalement habituée à sa façon d’écrire et j’ai pris plaisir à l’histoire.
L’auteure nous permet d’avoir le point de vu des deux personnages, je trouve juste dommage qu’elle n’ait pas laissé plus de place à Maxx. En effet, on passe plus de temps dans la tête de Aubrey que celle de Maxx.
Un dernier petit point négatif, j’ai souvent été perdue dans le temps. Régulièrement, Meredith Walters donne des jours de la semaine mais j’ai eu l’impression que ce n’était pas toujours respecté. On passait du samedi à un autre jour sans que la soirée ai lieu puis on y revenait. A moins que ce soit moi qui ai mal compris…

En bref :
Un premier tome très sympathique à lire. Bien que le sujet principal (la drogue) ne soit pas un thème toujours facile à aborder, je trouve que A. Meredith Walter l’a très bien traité.

Le moins :
Un espace-temps pas toujours très clair.

Le plus :
Des personnages réalistes et attachants.

L’auteure (présentation de l’éditeur) :
A. Meredith Walters
Avant de devenir romancière à succès, A. Meredith Walters a travaillé pendant des années en tant que conseillère auprès d’enfants et d’adolescents maltraités. Son travail d’écriture est profondément
influencé par cette expérience. Ses séries de new adult mettent en scène des personnages à l’image de ceux dont elle s’est occupée : des jeunes qui n’ont pas été épargnés par la vie et luttent contre
l’adversité. Sa série Twisted Love, unanimement saluée par la critique, a figuré parmi les meilleures ventes du New York Times. Elle vit en Angleterre avec son mari et ses filles.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à aller faire un tour sur :
sa page Facebook (en anglais)
son site internet (en anglais)

La maison d’édition :
Milady
Le label Milady a été créé par les éditions Bragelonne le 6 juin 2008. Il est spécialisé comme la maison mère dans la publication de livres de fantasy, de terreur et de science-fiction. Il publie des titres en grand format et en poche, des textes inédits, des rééditions et des licences. »

Pour en savoir plus, rendez-vous sur :
le blog
la page Facebook
le site internet

Pour découvrir d’autres avis sur ce livre, je vous donne rendez-vous chez :

D'autres avis

Booknode

babelio

Merci aux éditions Milady et à Aurélia pour leur confiance et l’intérêt qu’elles portent à mon blog.

Ladies Club

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s